Le concept de Dieu dans les grandes religions. (1)

NOTION DE DIEU EN ISLAM.

 

Le Coran dit:
 « Allah ne S’est point attribué d’enfant et il n’existe point de divinité avec Lui ;sinon chaque divinité s’en irait avec ce qu’elle a créé, et certaines seraient supérieures aux autres.

(Gloire et pureté) à Allah! Il est supérieure à tout ce qu’ils décrivent »
[Le Coran  23:91]

 Ainsi, l'existence d'un Vrai, Unique, Suprême, Dieu Tout-Puissant, est le seul concept logique de Dieu.

Tawheed .

Définition et catégories:

L'islam croit en l'unicité divine (
Tawheed) qui n'est pas seulement le monothéisme c’est à dire la croyance en un Dieu unique, mais bien plus encore. Tawheed signifie littéralement « l'unification c'est-à-dire affirmer l’unité » et il est dérivé du verbe arabe « Wahhada »
, qui signifie unir, unifier ou consolider.

 
Tawheed
peut être divisé en trois catégories.

1. Tawheed Ar-Ruboobeeyah
2. Tawhid Al-Asmaa-Was-Sifaat
3. Tawhid Al-Ibaadah.

A. Tawhid ar-Ruboobeeyah (maintien l'unité de la Seigneurie)

La première catégorie est «Tawhid ar-Ruboobeeyah». "Ruboobeeyah" est dérivé de la racine du verbe  Rabb signifiant Seigneur, le Souverain et Cherisher.
C'est pourquoi
"Tawhid-ar-Ruboobeeyah" signifie maintenir l'unité de la Seigneurie. Cette catégorie est basée sur le concept fondamentale que Allah (SWT) est le seul qui a provoqué toutes choses qui existe quand il n'y avait rien. Il a créé tout ce qui existe à partir de rien. Lui seul est l'unique créateur, Cherisher, et Souverain de tout l'univers et de tous ce qu’il y a entre lui, sans avoir besoin de lui ou pour lui.

 B. Tawhid al-Asmaa was-Sifaat (maintien de l'unité du nom d'Allah et  ses attributs):

La deuxième catégorie est «Tawhid Asmaa was-Sifaat », qui signifie le maintien de l'unité du nom d'Allah et de  ses attributs. Cette catégorie est divisée en cinq aspects:

(i) Allah doit être appeler comme il a été décrit par Lui et Son Prophète
 Allah doit être appeler selon la manière dont Lui et son Prophète L’ont décrit sans expliquer ses noms et attributs en leur donnant d'autres significations que leurs significations évidentes.

 (ii) Allah doit être appeler comme Il s’est appeler lui-même
Allah doit être attribué (par ses attributs) sans lui donner de nouveaux noms ou attributs. Par exemple Allah ne pourrait pas prendre le nom d'Al-Ghaadib (Le Furieux), en dépit du fait qu'il a dit qu'il se met en colère, parce que ni Allah ni Son messager ont utilisé ce nom.

(iii) Allah est appelé sans lui donner les attributs de sa création
Dans une référence à Dieu, nous devons nous abstenir strictement de lui donner les attributs de ceux qu'Il a créés. Par exemple, dans la Bible, Dieu est décrit comme repentant pour ses mauvaises pensées de la même manière que les humains lorsqu’ils se rendent compte de leurs erreurs. Ceci est totalement contraire au principe de l'unicité divine
(Tawheed). Dieu ne commet pas de fautes ou d'erreurs et donc Il n'a jamais besoin de se repentir.

La clé principal lorsqu'ils traitent avec des attributs d'Allah est donnés dans le Coran dans la sourate Ash-Shura:

« Il n'ya rien qui Lui ressemble ; et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant »
[Le Coran 42:11]

 Entendre et voir sont des facultés humaines. Toutefois, lorsqu’on attribue à l'Etre divin, ils sont sans comparaison, dans leur perfection, à la différence lorsqu'il est comparé avec les êtres humains qui ont besoin des oreilles, des yeux, etc.., et qui sont limités dans leur vision et l'audition en termes d'espace, temps, capacité, etc.…


(iv) La création de Dieu ne serait donné à aucun de ses attributs
 Référer un être humain avec l'attribut de Dieu est aussi contraire au principe de l'unicité
(Tawheed). Par exemple, en attribuant une personne comme étant quelqu’un qui n'a ni commencement ni fin (éternel).

(v)
  Le nom d'Allah ne peut être donnée à ses créatures
Certains noms Divin sous la forme indéfinie, comme
'Raoof «ou» Raheem sont des noms permis pour les hommes, comme Allah les a utilisés pour les prophètes, mais « Ar-Raoof » (le très Pieux) et « Ar-Rahim » (le Très Miséricordieux) peuvent être utilisé uniquement si il sont préfixés par «Abd » qui signifie « esclave de ou serviteur du», par exemple Abdur-Raoof ou Abdur-Raheem. De même « Abdur-Rasool »
(esclave du Messager) ou' Abdun-Nabee (esclave du Prophète) est interdit.

 C. Tawhid al-Ibaadah (maintien l'unité de l’adoration):


 (i) La définition et la signification de 'Ibaadah':
 « Tawhid al-Ibaadah » signifie maintenir l'unité de l’adoration.
'Ibaadah' provient du mot arabe « Abd » qui signifie esclave ou serviteur.  Donc, 'Ibaadah' signifie servitude et adoration.

(ii) Les trois catégories sont à suivre simultanément.
 Croire seulement aux deux premières catégories du
Tawheed sans mettre en oeuvre Tawheed al-Ibaadah c’est inutile. Le Coran donne les exemples des «Mushrikeens » (idolâtres) du temps du Prophète, qui ont confirmé les deux premiers aspects de l'unicité. C’est mentionné dans le Coran:

« Dis : "Qui vous attribue de la nourriture du ciel et de la terre ?
Qui détient l’ouïe et la vue, et qui fait sortir le vivant du mort et fait sortir le mort du vivant, et qui administre tout ?"  Ils diront
'Allah'
 .
 Dis: " Alors ne Le craigniez-vous donc pas ?" »
[Al-Qur'an 10:31]

Un exemple similaire se répète dans la sourate Zukhruf du Saint Coran:
 
«Et si tu leur demandes qui les a créés, ils diront très certainement   «Allah».
Comment  se fait-il donc qu’ils se détournent (de la vérité)? »
[Al-Qur'an 43:87]

 Les païens Mecquois savaient que Allah (SWT) a été leur Créateur, le Pourvoyeur, Seigneur et Maître. Mais, ils n'étaient pas musulmans parce qu'ils ont également adoré d'autres dieux en dehors d'Allah.  Allah (SWT) les a classés parmi «Kuffar» (mécréants, infidèle) et «Mushrikeen» (les adorateurs d’idoles et ceux qui associent des partenaires avec Dieu).

«Et la plupart d'entre eux ne croient pas en Allah sans associer  avec Lui! (les autres en tant que partenaires)»
[Le Coran 12:106]

 Ainsi, «Tawheed al-ibaadah » c’est-à-dire le maintien de l'unité de l’adoration est l'aspect le plus important du  Tawheed (l’unicité). Allah (SWT) seul mérite d'être adoré et Lui seul peut accorder des bienfaits à l'homme pour son adoration.

Shirk .


A. Définition: L'omission de l'une des catégories mentionnées ci-dessus du Tawheed (de l'unicité) ou des carences dans l'accomplissement de n’importe quel critère du Tawheed est appelé «Shirk».
 «Shirk» signifie littéralement partager ou associer des partenaires.  En termes islamiques, cela signifie associer des partenaires à
Allah et c’est l’équivalent de l'idolâtrie.

B. Shirk est le plus grand péché que Dieu ne pardonnera jamais:

Le Coran décrit le plus grand péché dans la sourate An-Nisa :

«Certes, Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne quelqu’associé.  A part cela, Il pardonne à qui Il veut.                                                                                                                        

Quiconque donne à Allah quelqu’associé  commet un énorme péché. »
[Al-Qur'an 4:48]

Le même message est répété dans la sourate Al-Nisa ':

 «Certes, Allah ne pardonne pas qu’on lui donne des associé.
 A part cela, Il pardonne à qui  Il veut.
Quiconque donne des associés à Allah s’égare,
très loin dans l(From the Right)."’égarement. 
[Al-Qur'an 4:116]


C. Shirk conduit à l'enfer des incendies :                                                                                                                  

Le Coran dit dans la sourate Maidah:
«Ce sont, certes, des mécréants ceux qui disent : "En vérité, Allah c’est le Messie, fils de Marie".   Alors que le Messie a dit : " ô enfants d’Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur". Quiconque associe à Allah (d’autres divinités, ) Allah lui interdit le paradis ; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs! »  [Al-Qur'an 5:72]

D. L’adoration et l’obéissance n'appartient qu'à Allah:

Le Coran mentionne dans la sourate Ali-Imran:

 Dis: "Ô gens du Livre,venez à une parole commune entre nous et vous :  que nous n’adorions qu'Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneur en dehors d’Allah". Puis, s’ils tournent le dos, dites : « Soyez témoins que nous, nous sommes soumis ».
[Al-Qur'an 3:64]

Le Saint Coran dit:

« Quand bien même tous les arbres de la terre se changeraient en calames  [plumes pour écrire], quand bien même l’océan serait un océan d’encre où conflueraient sept autres océans, les paroles d’Allah ne s’épuiseraient pas. Car Allah est  "Puissant et Sage. » [Al-Qur'an 31:27]

Notre analyse du concept de Dieu dans diverses religions montre que le monothéisme est une partie intégrante de toutes les grandes religions du monde. Toutefois, il est regrettable que certains adeptes de ces religions ont profané les enseignements de leurs propres écritures et ont créé des partenaires au Dieu Tout Puissant. Une analyse des textes sacrés des différentes religions, révèle que toutes les écritures exhorte l’humanité à croire et à se soumettre au Dieu unique. Toutes ces écritures condamnent l'association de partenaires à Dieu, ou l’adoration de Dieu sous la forme d'images.

Le Saint Coran dit:

« Ô hommes! Une parabole vous est proposée, écoutez-la : Ceux que vous invoquez  en dehors d'Allah  sauraient même pas créer une mouche, quand même ils s’uniraient pour cela. Et si la mouche les dépouillait de quelque chose, ils ne sauraient le lui reprendre. Le solliciteur et le sollicité sont  également faible ! » [Al-Qur'an 22:73]

La base de la religion c’est l'acceptation de l'orientation divine. Un rejet de cette orientation a des conséquences graves pour la société. Bien que nous ayons fait de grands progrès dans la science et la technologie, la vraie paix nous échappe encore.Toutes les «doctrines» ont échoué à fournir le soulagement tant vantée.
Les écritures saintes de toutes les grandes religions exhortent l'humanité à suivre ce qui est bon et d’éviter ce qui est  mauvais. Toutes les écritures rappellent à l'humanité que le bien ne sera pas sans récompense et  que le mal ne restera pas impunis!

La question que nous devons aborder est, laquelle de ces écritures nous fournit  "le manuel d’ instruction" correcte  que nous avons besoin pour régler notre vie individuelle et collective.

J'implore et je prie pour que Allah nous guide tous vers la Vérité (Aameen).

 

 

NOTION DE DIEU DANS LE CHRISTIANISME.

 

 

                                               INTRODUCTION.  

Le christianisme est une religion sémitique, qui affirme avoir près de 1,2 milliard adhérents à travers le monde. Le christianisme doit son nom à Jésus-Christ (que la paix soit sur lui). La Bible est le livre sacré des chrétiens:

a) La Bible est divisée en deux parties, l'Ancien Testament et le Nouveau Testament. L'Ancien Testament est l'Écriture sainte des juifs et contient les histoires de tous les prophètes Juifs qui étaient avant Jésus (PSL))
Le Nouveau Testament contient l’histoires de la vie de Jésus (PSL).

b) La Bible complète, c'est à dire l'Ancien Testament et le Nouveau Testament, mis ensemble, contient 73 livres. Toutefois, la Bible protestante c’est-à-dire la version du Roi James, ne contient que 66 livres car ils considèrent 7 livres de l'Ancien Testament comme «apocryphes», c'est à dire de l'autorité douteuse.

Par conséquent, l'Ancien Testament des catholiques contient 46 livres et celle des protestants 39 livres. Toutefois, le Nouveau Testament de ces deux sectes contient 27 livres.  

   I . Position de Jésus (PSL) dans l'Islam:

(i)   L'islam est la seul foi  non-chrétienne,  qui en fait un article de foi de croire en Jésus 

Aucun musulman n'est  musulman s'il ne croit pas en Jésus (PSL).

(ii)  Nous croyons qu'il est l'un des plus puissants messagers d'Allah (SWT).

(iii) Nous croyons qu'il est né miraculeusement, sans aucune intervention masculine, dont beaucoup de chrétiens de nos jours n’y croient pas.

(iv) Nous croyons qu'il était le Messie traduit Christ (PSL).

(v)  Nous croyons qu'il a donné la vie aux morts avec la permission de Dieu.

(iv) Nous croyons qu'il a guéris l'aveugle-né, et le lépreux avec la permission de Dieu.

  II. CONCEPT DE DIEU DANS LE CHRISTIANISME:

1.  Jésus Christ (paix soit sur lui) n'a jamais revendiqué la divinité

 On m’a demander, si les musulmans et les chrétiens aiment Jésus et le respectent (PSL), où se trouve exactement  la croisée des voies? La principale différence entre l'islam et le christianisme, c'est l'insistance des chrétiens sur la divinité supposée du Christ (PSL). Une étude de l'Ecriture chrétienne révèle que Jésus (PSL) n'a jamais revendiqué la divinité. En fait, il n' y a pas une seule déclaration sans équivoque dans toute la Bible où Jésus (PSL) lui même dit: «"Je suis Dieu", où encore "vénérez moi" ». En effet, la Bible contient des déclarations attribuées à Jésus (PSL) dans laquelle il prêchait, bien au contraire. Les déclarations suivantes de la Bible sont attribués à Jésus Christ (PSL):

(i)  
«mon Père est plus grand que moi » [La Bible, Jean 14:28]

(ii)
«Mon Père qui me les a données, est plus grand que tous »
  [La Bible, Jean 10:29]

(iii)
«... je chasse les démons par l'Esprit de Dieu ...».
[La Bible, Matthieu 12:28]

(iv)
«... c’est avec le doigt de Dieu que je chasse les démons ... »
  [La Bible, Luc 11:20]

(v)
« Je ne puis rien faire, moi, de moi-même : je juge selon ce que j'entends, et mon jugement est juste, car je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé »
  [La Bible, Jean 5:30]

 2. La mission de Jésus Christ (paix soit sur lui) - accomplir la Loi

 Jésus (Que la paix soit sur lui) n'a jamais revendiqué la divinité pour lui-même. Il a clairement annoncé la nature de sa mission. Jésus (PSL) fut envoyé par Dieu pour confirmer la loi judaïque précédente. Cela apparaît clairement dans les déclarations suivantes attribuées à Jésus (PSL) dans l'Evangile de Matthieu:

« "Ne pensez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis pas venu pour abolir, mais pour accomplir, car en vérité je vous dis : jusqu’à ce que le ciel et la terre passent, un seul iota ou un seul trait de lettre ne passera point de la loi, que tout ne soit accompli. "

" Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui aura enseigné ainsi  les hommes, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux, mais celui qui l’aura pratiqué  et enseignés, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. "

"Car je vous le dis, que si votre justice ne surpasse la justice des scribes et des pharisiens,
vous n'entrerez  point dans le royaume des cieux." »
 [La Bible, Matthieu 5:17-20]

 3. Dieu a envoyé Jésus (PSL)

La Bible mentionne la nature prophétique de le mission de Jésus (PSL) dans les versets suivants: 
 (i)
«"... et la parole que vous entendez n'est pas de moi mais du Père qui m'a envoyé." »

 [La Bible, Jean 14:24]
 (ii)
« "Et c'est la ici la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et Jésus-Christ, que tu as envoyé." »  [La Bible, Jean 17:3]

 4. Jésus a réfuté même les suggestions les plus reculées de sa Divinité

Considérons les faits suivants mentionnés dans la Bible:

« "Et voici quelqu’un s’approchant, et lui dit: Maître, quelle bien ferai-je pour avoir la vie éternelle?"

Et il lui dit: Pourquoi m'interroges-tu touchant ce qui est bon ? Un seul est bon. Mais si tu  veux entrer dans la vie garde les commandements." » 
[La Bible, Matthieu 19:16-17]

Jésus (Que la paix soit sur lui) n'a pas dit que pour avoir la vie éternelle du paradis, l'homme devrait croire en lui comme Dieu Tout-Puissant ou l'adorer comme Dieu, ou croire que Jésus (Que la paix soit sur lui) mourrait pour ses péchés. Au contraire, il dit que la voie du salut passait par l'observance des commandements. Il est en effet frappant de noter la différence entre les mots de Jésus Christ (PSL) et le dogme chrétien du salut par le sacrifice de Jésus (PSL).

 5. Jésus (PSL) de Nazareth – un homme approuvé de Dieu

La déclaration suivante de la Bible soutient la croyance islamique que Jésus (PSL) a été un prophète de Dieu.

« "Hommes Israélites, écoutez ces paroles, Jésus de Nazareth, cet homme approuvé de Dieu  par les miracles et les prodiges et les signes que Dieu a faits par lui au milieu de vous, comme vous-même vous le savez,..." »  [La Bible, Actes 2:22] 

 6. Le premier commandement est que Dieu est Un.

 La Bible ne soutient pas du tout la croyance chrétienne en la Trinité. Autrefois, un des scribes a demandé à Jésus (PSL) quel a été le premier de tout les commandements, question à laquelle Jésus (PSL) ne fait que répéter ce que Moïse (PSL) avait dit précédemment:

"Shama Israelu Adonai Ila Hayno Adonai Ikhad."
<< Shama Israelu Adonai Ila Hayno Adonai Ikhad. >>


Il s'agit d'une citation en hébreu, qui signifie:

 
«Écoute, Israël, le Seigneur notre Dieu est un seul. »  [La Bible, Mark 12:29]

 Il est frappant que les enseignements de base de l'Église, telles que la Trinité et de l'expiation du fait d'autrui trouve aucune mention dans la Bible. En fait, plusieurs versets de la Bible indiquent la vrai mission de Jésus (PSL), qui était d'accomplir la loi révélée au Prophète Moïse (PSL). En effet, Jésus (PSL) a rejeté toute suggestion lui attribuant la divinité, et a expliqué ses miracles comme le pouvoir du Seul Vrai Dieu.

Jésus (PSL) a ainsi réitéré le message du monothéisme qui a été donné par tous les prophètes antérieurs de Dieu Tout Puissant.

REMARQUE: Toutes les citations de la Bible sont tirées de la version Roi James. 


 III CONCEPT DE DIEU DANS L'ANCIEN TESTAMENT:

 1. Dieu est Un.

Le verset suivant du livre du Deutéronome contient une exhortation de Moïse (PSL):

"Shama Israelu Adonai Ila Hayno Adna Ikhad".  

 C’est une citation en hébreu qui signifie:  

 «Écoute, Israël: l’Eternel notre Dieu est un seul éternel»

[La Bible, Deutéronome 6:4]

 2. L'unicité de Dieu dans le Livre d'Isaïe

 Les versets suivants sont tirés du Livre d'Isaïe:

(i)
«Moi, moi, je suis l’éternel, et hors moi il n'y en a point qui sauve. »

 [La Bible, Esaïe 43:11]

(ii)
« moi je suis l’Eternel, et il n'y en a point d'autre, il n'y a pas d'autre Dieu que moi. »
 [La Bible, Esaïe 45:5]

(iii) «Je suis Dieu, et il n'y a point d'autre, je suis Dieu, et nul n'est semblable à moi. »
 [La Bible, Esaïe 46:9]


 3. L’Ancien Testament condamne l’adoration des idoles

(i) L'Ancien Testament condamne l’adoration des idoles dans les versets suivants:

« "Tu n'auras point d'autres dieux devant moi".

  "Tu ne te feras point d’image taillée, ni aucune ressemblance de ce qui est dans les cieux en haut, et de ce qui est sur la terre en bas, et de ce qui est dans les eaux au-dessous la terre:"

  "Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les servira point, car moi l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux ».
 [La Bible, Exode 20:3-5]

(ii) Un message similaire est repris dans le livre du Deutéronome:

 
« "Tu n'auras point d'autres dieux devant moi."

   "Tu ne te fera point d’image taillée, aucune ressemblance de ce qui est dans les cieux en haut, ni de ce qui est sur la terre en bas, ni de ce qui est dans les eaux au-dessous de la terre."

   "Tu ne te prosterneras point à eux, et tu ne les serviras point; car moi  l'Éternel, ton Dieu, Je suis un Dieu jaloux." »
 

[La Bible, le Deutéronome 5.7-9]



NOTION DE DIEU DANS LE JUDAÏSME.

 

La notion de Dieu dans le Judaïsme :

(i) Le verset suivant du livre du Deutéronome contient une exhortation de Moïse (PSL)

 "Shama Israelu Adonai Ila Hayno Adna Ikhad"

Il s'agit d'une citation en hébreu qui signifie:
 
«Écoute, Israël: l’Eternel notre Dieu est un  seul Eternel»

    [La Bible, Deutéronome 6:4]

Les versets suivants sont tirés du Livre d'Esaïe:

(ii) «Moi, Moi, je suis l’Eternel, et hors moi il n'y en a point qui sauve. »
 
[La Bible, Esaïe 43:11]

 (iii)
« moi je suis l’Eternel, et il n'y en a point d'autre, il n'y a pas d'autre Dieu que moi. »
 
[La Bible, Esaïe 45:5]

(iv) «Je suis Dieu, et il n'y en a point d'autre, je suis Dieu, et nul n'est semblable à Moi. »       [La Bible, Esaïe 46:9]

(v) Le judaïsme condamne l’adoration des idoles dans les versets suivants:
« "Tu n'auras point d'autres dieux devant moi".
  "Tu ne te feras point d’image taillée, ni aucune ressemblance de ce qui est dans les cieux en haut, et de ce qui est sur la terre en bas, et de ce qui est dans les eaux au-dessous de la terre:"
 "Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les servira point, car moi l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux." »
 

 [La Bible, Exode 20:3-5]

(vi) Un message similaire est repris dans le livre du Deutéronome:
« "Tu n'auras point d'autres dieux devant moi."
"Tu ne te fera point d’image taillée, aucune ressemblance de ce qui est dans les cieux en haut, ni de ce qui est sur la terre en bas, ni de ce qui est dans les eaux au-dessous de la terre."
"Tu ne te prosterneras point à eux, et tu ne les serviras point; car moi  l'Éternel, ton Dieu, Je suis un Dieu jaloux." »
 

 [La Bible, Deutéronome 5.7-9]

Dans le judaïsme aussi, nous retrouvons le même fil du monothéisme, qui est vu dans les autres religions.

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. 23/12/2011

l'esprit de Dieu pourait être la parole de Dieu... et Sa dernière parole c'est le Coran

2. fred 22/12/2011

"Le Fils de Dieu"
Romains 8/14-19
"Car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Et vous n'avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d'adoption, par lequel nous crions: Abba! Père! L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui. J'estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous. Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu."
donc tous les prophètes sont "Fils spirituels de Dieu" car conduits par l'esprit de Dieu, donc Muhammad est aussi Fils spirituel, puisqu'il est dit "Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu"

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×