L'altération des manuscrits de la Bible

L'altération des manuscrits de la Bible

  Le mythe des "Textes Originaux" ...

 Dans l'esprit du chrétien ordinaire, les textes du nouveau testament sont une rédaction unique à partir  de  "textes originaux"  existant depuis les premiers siècles . Joachim Kahl, diplômé en théologie de l'Université Phillips à Marburg a noté que " l'ignorance de la plupart des Chrétiens est due largement à la maigre information fournie par les théologiens et les historiens ecclésiastiques, qui connaissent deux façons de cacher les faits scandaleux de leurs livres. Ils y déforment la réalité à l'opposé absolu ou la cachent."

 

Codex Vaticanux (IVème siècle)

En effet, les responsables religieux chrétiens, dans leur dialogues et prêches ...essaient d'occulter toute information liée aux  découvertes concernant les manuscrits de la bible, leurs auteurs ainsi que leur évolution à travers le temps, la critique textuelle de la bible est une discipline ayant plus de 3 siècles, elle vise à étudier les manuscrits existants de la bible, les résultats de ces études textuelles restent dans leur majorité dans des cercles académiques et on fait en sorte que la masse des chrétiens ne soit pas au courant de ces résultats ,Hans Conzelmann, Professeur des Études du Nouveau Testament à Tottingen a admis que " la communauté chrétienne continue à exister parce que les conclusions de l'étude critique de la Bible sont en grande partie tenues à l'écart d'eux."

La vérité ?

Ces "textes originaux" n'existent pas , Ce qui existe vraiment sont les transcriptions qui sont apparues entre le IVème et le  Xème siècle .  Et celles-ci sont des transcriptions de transcriptions, Bart D. Ehrman est professeur d’histoire des religions aux Etats-Unis, et auteur de nombreux ouvrages sur la littérature chrétienne, En 2005 il écrit un livre intitulé : "Misquoting Jesus : l'histoire derrière qui a changé la bible et pourquoi" ,ou il explique les conclusions tirées de la critique textuelle de la bible, concernant le mythe des  "manuscrits originaux"  Erhman affirme : " Non seulement nous n'avons pas les originaux, mais nous n'avons pas les premières copies des originaux, nous n'avons même pas les copies des copies des originaux , ni même les copies des copies des copies des originaux . ce que nous avons sont des copies faites plus tard- beaucoup plus tard. dans la plupart des cas , ce sont des copies rédigées nombreux siècles plus tard, et toutes ces copies sont différentes l'une de l'autre, dans de milliers d'endroits. comme nous le verrons plus tard dans ce livre, ces copies différent les unes des autres en tant d'endroits que nous ne savons même pas combien il existe de différences . il est peut être plus facile de dire : il existe plus de différence entre nos manuscrit qu'il y en a de mots dans le nouveau testament " ([Misquoting Jesus  par Bart D. Ehrman page 10] ).

 

"il existe plus de différence entre nos manuscrit qu'il y a de mots dans le nouveau testament"
Bart Erhman

Dans son livre  Die Religion des modernen Menschen (La Religion des Hommes Modernes), Le Docteur Robert Kehl (1914-2001) affirme :

" La plupart des partisans de la Bible ont le credo naοf que la Bible existait toujours sous la forme sous laquelle ils la lisent aujourd'hui. Ils croient que la Bible contenait toujours toutes les sections qui sont trouvées dans leur copie personnelle de la Bible. Ils ne savent pas - et la plupart d'entre eux ne veulent pas savoir - que pendant environ 200 ans les premiers Chrétiens n'avaient aucune 'Ecriture sainte' sauf l'Ancien Testament et que même le canon de l'Ancien Testament n'avait certainement pas été établi dans les jours des premiers Chrétiens, que les versions écrites du Nouveau Testament ont seulement surgi tout à fait lentement, que pendant une longue période de temps personne n'a rêvé de considérer ces écrits du Nouveau Testament comme l'Ecriture Sainte, qu'avec le passage du temps la tradition est apparue de lire ces écritures aux congrégations, mais que même alors personne n'a rêvé de traitement d'elles comme des Ecritures Saintes avec le même statut que l'Ancien Testament, que cette idée est d'abord arrivée aux gens quand les différentes factions dans le christianisme se battaient l'une contre l'autre et ils ont senti le besoin d'être capables de se conforter avec quelque chose d'imposé, que de cette faηon les gens ont seulement commencé à considérer ces écrits comme l'Ecriture Sainte environ en 200 ap. J.-C."

L'altération des manuscrits 

 Non seulement les écritures furent déformées lors de leur copie , mais ces mêmes copies ont subi des altérations, ce sont  les conclusions auxquelles on arrive lorsqu'on étudie les manuscrits grecs de la bible,  en voici quelques exemples :     

1. Codex Sinaiticus : découverte par Constantinus Tischendorf et dont la date est estimée au IVème siècle est considérée comme l'un des meilleurs manuscrits de la bible, Wikipedia le definit comme :" L'un des deux plus anciens manuscrits (avec le Codex Vaticanus) reprenant l'ensemble du canon biblique tel que nous le connaissons actuellement. Il représente donc une étape cruciale dans le développement de la chrétienté.
Cependant Tischendorf qui l'a découvert en 1844 dans une bibliothèque du couvent de Sainte-Catherine dans le Sinae affirme y avoir trouvé plus de 16 mille corrections attribuées, en tout, à sept copieurs-traducteurs différents. Certains passages ont même été effacées trois fois pour être une quatrième fois remplacés par des textes complètement différents. ( Synopse, Huke Lutzmann).

 

Codex Sinaiticus , fin marc début Luc, on peut noter l'absence de la célèbre fin Marc (16.9-20) ,cette fin n'existe pas non plus dans les autres anciens manuscrits comme le codex Vaticanus, nombreux commentateurs pensent que ce passage n'existe pas dans le texte original et qu'il fut ajouté ultérieurement . 

2. Codex Bezai :  Vème siecle, F.H.A Scrivener lui a compté 15 correcteurs , 9 dans la partie grecque et le reste ont changé la partie latine .(FHA Scrivener  , Six Lectures on the text of the new Testament and the ancient MSS )

3. Codex Ephraimus : l'analyse a prouvé qu'elle fut altérée au moins deux fois : la première 251 changement  , la deuxième 272 changement , par ailleurs il doit son titre "ephraimus"  à une personne dénommée Ephraïm qui a effacé la majorité du texte assyrien écrivant dessus  la traduction en grec.(FHA Scrivener  , Six Lectures)

4.  Codex Claromontanus VIème siècle , F.H.A Scrivener y a recelé plus de 2000 modifications critiques ( critical changes). (FHA Scrivener  , Six Lectures )

 

 Idiot, pourquoi as tu altéré l'écriture ?

L'altération qu'ont subi les manuscrits de la bible prend parfois des sens parodiques, c'est l'exemple de la page 1512 du codex Vaticanus , ou un scribe correcteur écris un message sur le coté se plaignant du scribe qui a altéré le texte d'Hebreux 1.3 :

 

Je dis : les copistes ou scribes , se sont mis à l'aise dans la falsification des manuscrits , chacun selon sa propre vision, sa propre croyance , Le docteur Robert Kehl de Zurich écrit : " Fréquemment le même passage a été 'corrigé' par un correcteur dans un sens et 'recorrigé' immédiatement dans le sens opposé par un autre, dépendant entièrement de quelle vue dogmatique devait être défendue dans l'école appropriée. ".

L'influence des altérations sur les dogmes chrétiens

Résumons un peu ce qu'on vient de voir :

  • Les originaux des manuscrits n'existent pas .
  • Nous ne possédons que des copies des copies de copies .., écrites des siècles après Jésus.
  • Ces mêmes copies ont subi un très grand nombre d'altérations et de changements dans leur texte .

Tout être doué d'intelligence arrivera à la même conclusion :

On ne peut vraiment savoir ce que Jésus avait réellement dit , ni ce qu'il a réellement fait, ni s'il fut réellement crucifié , ni s'il a été ressuscité .

On verra dans de prochains articles que même les plus petites modifications qu'ont subi les copies existantes aujourd'hui peuvent avoir des influences majeures sur le dogme chrétien, c'est ce qu'affirme Bart Erhman :

“ Il serait sans doute faux d'affirmer - comme le font parfois les gens - que les changements dans nos textes n'ont pas de réelles influences sur ce que les textes voulaient dire ou sur les conclusions théologiques qu'on peut en déduire . nous avons vu en fait que que c'est juste le contraire qui se passe . dans certaines instances , le sens dépend entièrement de la manière dont on résout un problème textuel : Jésus était il un home nerveux ? Etait il complètement effondré en face d la mort ? a il dit aux disciples qu'ils pouvaient boire le poison sans que cela ne leur fasse mal? avait il laissé partir la femme adultère avec seulement un doux avertissement ? la doctrine de trinité a elle été citée explicitement dans le nouveau testament? Jésus est il nommé le Dieu unique dedans ? le nouveau testament indique il que même le fils de Dieu ne connait pas quand viendra la fin? les questions continuent et continuent..."  ([Misquoting Jesus  par Bart D. Ehrman page 207-208] ).

 

5 votes. Moyenne 4.20 sur 5.

Commentaires (5)

1. qalam 27/01/2015

Le coran du 1er copiste (zaid ibn thabit), où est-il ?

2. hussein 14/12/2012

a notre ami Kant

le manuscrit dont tu parles quelle est la preuve qu'il existe?

de plus les chercheurs cités maîtrisent mieux que toi ces recherches et ne sont pas aveuglés par leurs foi au point de considerer que les textes originaux éxistent en dépit du bon sens et d'absence de preuves

et tu ne t'ai jamais posé la question de pourquoi l'eglise n'a jamais montré ces fameux textes pour couper court aux allégations?

je te laisse méditer sur ceci

3. Kant 08/10/2011

Il n'empeche que les codex ne sont pas les manuscrits les plus anciens que l'on possède. Ni les plus viables.

<<Ces "textes originaux" n'existent pas , Ce qui existe vraiment sont les transcriptions qui sont apparues entre le IVème et le Xème siècle >>
Faux puisque les plus manuscrits d'un évangile le contenant à peu près en entier date du 2 ème siècle soit 2 siècle avant se qu' affirme l'article.

<<"il existe plus de différence entre nos manuscrit qu'il y a de mots dans le nouveau testament">>

Ca s'explique simplement pace que les copistes ''romains'' contrairements aux Juifs , Judéo-chretiens et Musulmans, ceux-ci n'apprenaient pas le textes par coeur, par traditions orales et donc faisaient énormément de fautes en écrivant ( en mettant un synonyme par ex quand on leur dictait un mot, en oubliant de retranscrire des phrases etc ). L' Eglise chaldéenne utilise encore un texte en Araméen et regorgeant d'information de la tradition orale pour ses cultes, donc leurs textes sont viables.

ETC ETC


<<Codex Sinaiticus , fin marc début Luc, on peut noter l'absence de la célèbre fin Marc (16.9-20) ,cette fin n'existe pas non plus dans les autres anciens manuscrits comme le codex Vaticanus, nombreux commentateurs pensent que ce passage n'existe pas dans le texte original et qu'il fut ajouté ultérieurement . >>

Sauf qu'à la place on a bizarment un énorme vide. Un éspace entre la fin de Marc et le début de Luc qui laisse juste la place de rajouter cette fin. En gros, le copiste ne savait pas si oui ou non il devait mettre cette fin puisqu'il existait 2 fins ( celle-ci et une plus courte ) donc il a laissé la place pour la rajouter au cas où. ce qui prouve que le copiste connaissait cette fin que l'on lit dans nos Bibles.

Et c'est quelque exemples pour montrer l'insufisance de cet article ( qui vient de Aimer-Jésus.com d'ailleurs ^^ )
Salam

4. abdoullah 06/04/2011

dans ce qui a été préscité , il ne s'agit pas de rajouté un point...!!! mais des passage entier!!!
d'abord ceux qui l'on fait ne sont pas forcemment des vrais croyants==>l'avant est de les dévier du droit chemin... les preuves de ces grandes divergeances c la Bible de nos jours...

5. Kant 04/04/2011

Article interessant, même s'il n'est pas completement neutre. Vous parlez de Codex, or ce ne sont pas les plus anciens témoignages du Nouveau Testament. Le papyrus P 66, par ex est daté vers 200 après Jésus Christ et contient grand nombre de passages de l'évangile de Jean lisible. Si l'on s'acorde à dire que l'évangile originale a été écrit au maximum 100 ans environ après Jésus Chirst, on voit que ce n'est pas une copie de copie de copie. Certes on a retrouvé des trace de corrections posterieurs, ce ne veut pas dire que tout le texte à été réécrit ( exemple de correction ajouté, un point )

On a aussi des témoignage des Evangile en Coptes. Evangile de Jean traduit du Grec au Coptes au 3 ème Siècle après JC ( la date de cette traduction, je ne la connais que d'une source malheureusement, mais je suppose qu'elle n'est pas posterieur à la redaction des Codex ). Le fait que les Evangiles coptes soient traduit du Grec offre la possibilté , que ceux soient traduit d'un manuscrit falsifié. Or on peut exclure toutes falsifications ultérieurs, car de un: il faudrait qu'ils aient un avantage à le faire et de deux si c'était le cas , il y aurait de grandes divergences entre les manuscrit coptes et ceux romains (les romain falsifiant d'une facon, les Coptes d'une autres, car l'Eglise Coptes ne dépend pas de celle Romaine).

Ce que je veux dire, c'est que l'on a tellement de témoignage du Nouveau Testament, tellement de manuscrit, que l'on arrive à déduire quel sont les passage alteré, et apprcher de la version original.

Je nuance donc avec vous, en ce qui concerne une impossibilité de connaitre la vérité conscernant le Christ, on peut savoir au mieux exactement ce qu'il a dit et fait, au pire, on peut le savoir à peu près, mais en sachant de manière sûre certain élement de sa vie



Ps, si je me suis trompé quelque part, mieux vaut le faire savoir, je ne veux pas induire le lecteur en erreur

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site