La lapidation des femmes adultères

 Le Coran n’a pas été révélé en une seul fois et toutes les sourates n’ont pas été révélé en une seul fois.  Allah a choisi de  révélé les versets du Coran en fonction de certains événements qui ont eu lieu durant la vie du Prophète (PSL). Il est très important de placé les versets et HADITHS (paroles du Prophète, des compagnons,…) dans leurs contextes historiques, ce qui est logique.

L’Islam est venu protéger cinq choses : La religion, la conscience, la vie,  l’honneur et la richesse. Et pour préserver cela, Allah a décrété différentes lois.

Le Coran est le manuel d’instruction des hommes. Par la peine du vol Allah préserve la richesse, par le talion Allah préserve la vie, par la peine de la fornication et de la calomnie Allah préserve l’honneur, par la peine de l’alcool Allah préserve la conscience, et c’est par ces peines qu’Allah préserve la religion.

La force est parfois nécessaire pour maintenir la paix. Tous les êtres humains sur cette terre ne sont pas en faveur de la paix. Beaucoup d'entre eux n'hésitent pas à la perturber pour servir leurs intérêts personnels. Il est parfois nécessaire de recourir à la force pour maintenir la paix. C'est précisément pour cette raison que nous avons une police qui utilise la force contre les criminels et les individus qui troublent l'ordre public afin de maintenir la paix dans le pays. L'islam encourage la paix. Mais parallèlement, il exhorte ses fidèles à combattre l'oppression. Et le combat contre l'oppression peut, à certains moments, exiger le recours à la force. En islam, la force ne peut être utilisée que pour promouvoir la paix et la justice.

La fornication en Islam est une relation sexuelle de commun accord entre un homme et une femme. Il s’agit donc du péché de la chair. Il y a une différence entre le terme fornication et le terme adultère : une personne mariée qui fornique aura commis un adultère et aura violé la fidélité conjugale. Si cette personne n’est pas marié elle aura commis une fornication. 

Nous allons aborder le sujet en plusieurs étapes. Nous savons une chose : il n’y a pas consensus entre les savants de l’Islam sur cette question. Et il ne faut pas renier les peines en Islam, mais plutôt les comprendre et les interpréter correctement. L’usage de la raison n’est pas interdit, il faut se servir de la raison pour interpréter le Coran et notamment la Sounna. D’ailleurs il y a plus de 10 versets dans le Coran où Allah exhorte les gens à méditer aux sujets de ses paroles. La lapidation existait avant le Prophète Mohamed (PSL) dans les révélations antécédentes, s’était pratiqué également dans certaines tributs arabes (cela sera détaillé par-après).  

Le désir chez l’homme et la femme :

« 14. On a enjolivé aux gens l'amour des choses qu'ils désirent : femmes, enfants, trésors thésaurisés d'or et d'argent, chevaux marqués, bétail et champs; tout cela est l'objet de jouissance pour la vie présente, alors que c'est près d'Allah qu'il y a bon retour. » [Coran 3 :14]

Allah a placé en nous le désir par sa grande sagesse, et ce désir ne peut être considérer comme une mauvaise chose. Voici une parabole, si nous prenons trois produits, le sel, le sucre, et la poudre à lessive. Si nous mettons la poudre à lessive dans la nourriture, le sel dans le thé et le sucre dans la machine à laver, cela ne sera pas compatible, il faut mettre chaque chose à sa place. Par ailleurs, l’homme ne devrait pas avoir des rapports intimes avec n’importe qui, n’importe comment et n’importe où.

La famille est le noyau d'une société. La société est comme un grand building et les familles sont les premières briques de ce building. Si ces briques sont fissurées alors le building ne tiendra pas longtemps avant de tomber car on n’aura  pas respecté la déontologie de la construction. Il en est de même pour les familles, il y a des règles d’éthiques, et si ces règles ne sont pas respectées, alors l’homme se jette de ses propres mains dans la destruction !

La chasteté est choisie par l’instinct de l’homme :

Si un jour vous êtes dans un bus assis à côté de votre fille qui est une demoiselle, et que tout d’un coup, un homme et une femme décide de se déshabiller devant vous, et commence à entreprendre une relation sexuelle, quelle serait votre réaction ? Cela ne vous paraîtra pas normal. C’est un manque de respect envers toute la société. La fornication et l’adultère sont inacceptables, et encore moins  en public. La menace de la peine doit être aussi grande que la menace que représentent l’adultère et la fornication pour la société.

C’est une action honteuse reconnue par ALFITRAT (la nature originelle de l’homme) et un acte blâmable, la chasteté est choisie par l’instinct de l’homme : « 30. Dirige tout ton être vers la religion exclusivement [pour Allah], telle est la nature qu'Allah a originellement donnée aux hommes - pas de changement à la création d'Allah -. Voilà la religion de droiture; mais la plupart des gens ne savent pas. » [Coran, Ar-Rum 30 :30] 

Abou Hourayrat rapporte que le prophète (PSL) a dit : « Chaque nouveau-né vient au monde selon ALFITRA (la nature originelle qui est l’Islam), et ce sont ses parents qui font de lui un juif, chrétien, zoroastrien (mazdéen),...  De même que la bête de somme qui naît sans difformité : y voyez-vous une quelconque mutilation ? » Telle est la nature originelle qu’Allah a placé en l’homme, pas de changement à la création d'Allah.» [Sahih Boukhari]  

Quand les chameaux veulent s’accoupler, il se cache. Si même certains animaux  se comportent de cette façon alors qu’en est-il pour l’homme? 

Un jour en France, deux personnes étaient en relation sexuelle dans la rue, les gens passaient (se rinçaient l’œil comme ils disent) et souriaient, pendant qu’une femme se faisaient violé !  Voilà jusqu’où nous pouvons en arriver. Une scène semblable à celle-ci s’est produite au Etats-Unis… 

Les dangers de l’adultère sont néfastes pour la société :

Le Sida (maladie transmise principalement par voie sexuelle ou sanguine) se propage par la fornication (il y a bien entendu d’autres raisons qui provoquent cette maladie). Les médecins conseillent les gens de prendre des préservatifs, les précautions et soins médicales,… mais ils disent rarement d’arrêter la fornication. Certains médecins nous disent qu’en arrêtant la fornication, cette maladie disparaîtra. Quand une turpitude se propage dans une ville, un pays, et lorsqu’il y a une abondance de celle-ci, Allah fait descendre son châtiment. Selon certaines statistiques 75% des cas de cette maladies sont dues aux relations sexuelles.

Il y a derrière chaque problème social, un péché.

Quand une personne fornique, elle perd de sa pudeur. Une femme qui commet l’adultère pourrait faire rentrer dans sa famille quelqu’un qui n’est pas des leurs, il y a là un jeu avec la généalogie des enfants, une injustice dans l’héritage car il sera partagé avec celui qui ne le mérite pas. Un mélange dans les généalogies et on ne sait plus qui a engendré qui, donc un désordre généalogique, quelqu’un pourrait épouser sa sœur sans s’en rendre compte ! …

Malheureusement, il y a aujourd’hui beaucoup d’enfants qui ne connaissent pas leurs parents, et nous avons des sociétés avec des centaines ou des milliers de bâtards, d’adultérin!

Beaucoup de crimes sont causés à cause de l’adultère. Combien de couple ont été détruit ? Combien d’enfant ont été avorté ou tué ?

L’adultère peut engendrer la pauvreté, à cause des dépenses faites pour cette action ! Allah dit dans le Coran : « 21. Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l'affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. » [Coran, Ar-Rum 30:21]

Le Prophète a donné une parabole en disant que celui (ou celle) qui trompe son épouse est semblable à celui qui a laissé une viande fraiche pour aller manger une viande pourrie et qui sent mauvais. L’Islam nous exhorte à préserver les vœux du mariage et empêché la destruction des couples, de préserver leur chasteté. Si l’homme n’accomplit pas les commandements qui y sont prescrits, sa vie deviendra un enfer, les relations conjugales se dégraderont,... 

 « 97. Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne oeuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions. » [Coran 16:97] 

La lapidation dans ses contextes historiques.

Cette peine existait bien avant Mohammad, même avant Jésus, avant Moïse voir même Abraham, Noé,…
Certains historiens nous disent qu’elle était appliqué aussi en Grèce. Dans les tributs arabes il la pratiquaient également, le Prophète Mohammad (PSL) lui-même a été lapidé par une tribut appelé AT-TAÏF lorsqu’il est allé leur prêché le message de l’Islam. Nous avons des versets dans le Coran qui relate les histoires de certains prophètes qui ont reçus des menaces de lapidation par leur peuple. Exemple : Chuaïb [prophète arabe qui a précédé Mohammad (PSL)], Abraham, Noé, …

« 91. Ils dirent : "Ô Chuaïb, nous ne comprenons pas grand-chose à ce que tu dis; et vraiment nous te considérons comme faible parmi nous. Si ce n'est ton clan, nous t'aurions certainement lapidé. Et rien ne nous empêche de t'atteindre”. » [CORAN 11:91] 

« 46. Il (père d’Abraham) dit : "Ô Abraham, aurais-tu du dédain pour mes divinités ? Si tu ne cesses pas, certes je te lapiderai, éloigne-toi de moi pour bien longtemps”. » [CORAN 19 :46] 

 « 116. Ils dirent : “Si tu ne cesses pas, Noé, tu seras certainement du nombre des lapidés ! ” » [CORAN 26 :116] 

 La Bible : (Christianisme + Judaïsme).

La lapidation nous vient de la Loi juive. Les juifs lapidaient les femmes et les hommes qui commettaient la fornication. Cela existe dans la Loi de Moïse. Le Christ est le premier à contester cette pratique. La lapidation est l’objet d’un débat « polémique » entre le Christ et les membres du Sanhédrin (les juges et juristes juifs). Ces derniers présentent au Christ une femme adultère, lui disent que selon la Loi de Moïse, elle doit être lapidée et lui demandent son avis. Le Christ leur répond « que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre », et « ils se retirèrent à commencer par les plus âgés ». C’est ce que nous disent les textes chrétiens actuels (NB: les paléographes considèrent ce passage comme une imposture inventée 10 siècles après la mort de Jésus (A.S)) !

Il est écrit dans la Bible :

 « 13. Si un homme, qui a pris une femme et est allé vers elle, éprouve ensuite de l'aversion pour sa personne, S’il lui impute des choses criminelles et porte atteinte à sa réputation, en disant: J'ai pris cette femme, je me suis approché d'elle, et je ne l'ai pas trouvée vierge, 15.Alors le père et la mère de la jeune femme prendront les signes de sa virginité et les produiront devant les anciens de la ville, à la porte. Le père de la jeune femme dira aux anciens: J'ai donné ma fille pour femme à cet homme, et il l'a prise en aversion; il lui impute des choses criminelles, en disant : Je n'ai pas trouvé ta fille vierge. Or voici les signes de virginité de ma fille. Et ils déploieront son vêtement devant les anciens de la ville. Les anciens de la ville saisiront alors cet homme et le châtieront; et, parce qu'il a porté atteinte à la réputation d'une vierge d'Israël, 19.ils le condamneront à une amende de cent sicles d'argent, qu'ils donneront au père de la jeune femme. Elle restera sa femme, et il ne pourra pas la renvoyer, tant qu'il vivra. » [Bible, Deutéronome 13:19]

« 20.Mais si le fait est vrai, si la jeune femme ne s'est point trouvée vierge, on fera sortir la jeune femme à l'entrée de la maison de son père; elle sera lapidée par les gens de la ville, et elle mourra, parce qu'elle a commis une infamie en Israël, en se prostituant dans la maison de son père. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi. 22. Si l'on trouve un homme couché avec une femme mariée, ils mourront tous deux, l'homme qui a couché avec la femme, et la femme aussi. Tu ôteras ainsi le mal du milieu d'Israël. 23. Si une jeune fille vierge est fiancée, et qu'un homme la rencontre dans la ville et couche avec elle, vous les amènerez tous deux à la porte de la ville, vous les lapiderez, et ils mourront, la jeune fille pour n'avoir pas crié dans la ville, et l'homme pour avoir déshonoré la femme de son prochain. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi. 25. Mais si c'est dans les champs que cet homme rencontre la jeune femme fiancée, lui fait violence et couche avec elle, l'homme qui aura couché avec elle sera seul puni de mort. Tu ne feras rien à la jeune fille; elle n'est pas coupable d'un crime digne de mort, car il en est de ce cas comme de celui où un homme se jette sur son prochain et lui ôte la vie. La jeune fille fiancée, que cet homme a rencontrée dans les champs, a pu crier sans qu'il y ait eu personne pour la secourir. 28. Si un homme rencontre une jeune fille vierge non fiancée, lui fait violence et couche avec elle, et qu'on vienne à les surprendre, l'homme qui aura couché avec elle donnera au père de la jeune fille cinquante sicles d'argent; et, parce qu'il l'a déshonorée, il la prendra pour femme, et il ne pourra pas la renvoyer, tant qu'il vivra. »  [La Bible, Deutéronome 22:20-29]

[ Je pense que le dernier passage (verset 28) incite au viol, car non seulement la jeune fille est violé une fois mais en plus de cela le violeur la prend pour épouse! Il suffirait qu’un homme choisisse la demoiselle qu’il veut, pour ensuite la violé et de cette façon elle sera à lui même si elle ne le souhaite pas !!!  Toutes les jeunes demoiselles sont en danger, elle n’auront pas le choix de choisir leur époux ! ]

Et dans un autre passage il est dit ceci : « Si elle avance la main et saisit ce dernier par les parties honteuses, tu lui couperas la main, tu ne jetteras sur elle aucun regard de pitié. Tu n'auras point dans ton sac deux sortes de poids, un gros et un petit. » [Bible, Deutéronome 25:11-13]

Résumons : Selon la Bible si un homme accuse son épouse de tromperie injustement, il doit dédommager son beau-père et garder sa femme jusque la fin de sa vie. Et si un homme et une femme, mariée ou non-mariée, sont pris en train de forniquer, ils doivent être lapider à mort, une exception pour la femme qui a été contrainte. Un homme doit couper la main de sa femme sans pitié si elle saisit un autre homme de la partie honteuse (selon la Bible)! Ce qui est différent du Coran comme nous le verrons par après et ce sera en même temps une réponse pour tous ceux qui disent que les religions sont identiques. 

L’Islam :

La question de la lapidation est vraiment problématique en Islam parce qu’elle n’est jamais mentionnée dans le Coran comme châtiment possible des adultères. Elle est cependant pratiquée sur base de certains Hadiths (paroles) tenus par le Prophète dont la véracité pose problème à de nombreux exégètes. D’ailleurs beaucoup d’intellectuels musulmans ont réfuté cette loi.

Dans le Coran, texte fondateur de l’Islam, il n’y a aucune trace d’incitation à la lapidation. Ce sujet n’est pas évoqué. Même si le Coran, à plusieurs reprises, répète que l’adultère est un acte mauvais, un crime dont il faut s’éloigner, vous ne trouverez pas la lapidation citée comme châtiment de cet acte pourtant fortement réprouvé.

Cela veut dire qu’il n’est pas suffisant de trouver un homme et une femme nus dans un lit pour conclure à l’adultère, mais dans une telle situation, une petite  correction suffit. En ce qui concerne le témoignage, le Coran est aussi très exigeant : si l’un des quatre témoins venait à contredire les trois autres ou émettait un doute sur la réalité de l’adultère, alors il convient d’inculper les trois autres témoins pour « faux témoignage ». Les trois témoins qui disent la même chose, s’exposent à quatre-vingts coups de fouet si un seul sur les quatre mettait en doute leur témoignage ! De la même manière, celui ou celle qui accuse son époux ou son épouse d’adultère sans pouvoir faire témoigner quatre personnes s’expose à la même sentence.

Dans la Sourate de la lumière, le texte est sans ambiguïté. Ceux qui commettent l’adultère, hommes et femmes, doivent recevoir chacun cents coups de fouets.

 « La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet...» [Coran, Sourate La Lumière 24 : 2]

Il faut savoir que l’une des règles essentielles de la pratique juridique dans l’Islam est celle de la présomption d’innocence. Il ne faut jamais appliquer la sentence lorsqu’il y a un doute nous disent les juristes les plus rigoristes de l’Islam. Ils nous disent également qu’il est préférable de libérer un coupable que de condamner un innocent. Enfin, dès les origines, l’Islam insiste sur le fait qu’il ne faut juger que les femmes et les hommes qui peuvent être reconnus responsables de leurs actes, donc écarter les déments et les mineurs.  

La peine de la fornication s’applique lorsque deux personnes commettent une relation sexuelle illicite en publique ou si il y a 4 témoins oculaires qui ont vu la scène ou encore lorsque les inculpés témoignent de leur fait en jurant 4 fois d’avoir commis le péché, ou encore lorsque la relation a conduit à une grossesse. Les témoins oculaires témoignent séparément et s’il y a le moindre doute, les protagonistes seront innocents. C’est un peu comme si l’Islam punissait la propagation de la turpitude et non la turpitude elle-même. 

Il faut d’abord bien éduquer les sociétés sur les principes de la vertu et de la morale. Le pompier, par mesure de précaution, pour éteindre un feu,  il y a un ensemble de processus à suivre,  avant de s’attaquer au feu. Il commence tout d’abord par couper l’électricité et le gaz. Ensuite il enlève toute substance combustible, ensuite il s’attaque au feu. S’il commence par s’attaquer au feu, il n’aura pas respecté la déontologie, il mettra sa vie en danger, il va éteindre le feu d’un côté pendant qu’il se rallume de l’autre côté,… son travail sera en vain. L’Islam est la religion de la prévention, il prévoit des mesures contre le mal avant qu’il arrive. Allah dit dans le Coran :

« 32. Mariez les célibataires d'entre vous et les gens de bien parmi vos esclaves, hommes et femmes. S'ils sont besogneux, Allah les rendra riches par Sa grâce. Car (la grâce d') Allah est immense et Il est Omniscient.» [Coran, An-Nur 24:32]

Ceci est un commandement d’Allah, les gouverneurs, les responsables, les parents, toutes la société doit contribuer à faciliter le mariage.

« 31. Et ne tuez pas vos enfants par crainte de pauvreté; c'est Nous qui attribuons leur subsistance; tout comme à vous. Les tuer, c'est vraiment, un énorme pêché. Et n'approchez point la fornication. En vérité, c'est une turpitude et quel mauvais chemin ! Et; sauf en droit, ne tuez point la vie qu'Allah a rendu sacrée. Quiconque est tué injustement, alors Nous avons donné pouvoir à son proche [parent]. Que celui-ci ne commette pas d'excès dans le meurtre, car il est déjà assisté (par la loi).» [Coran, Al-Isra 17:21-23]

Voici une des raisons pour laquelle la fornication est illicite : « Et ne tuez pas vos enfants », « Ne tuez point la vie qu'Allah a rendu sacrée.»

Combien d’avortement y a-t-il chaque année dans le monde ?

Certains savants pensent que la fornication est semblable au meurtre. La peine qui se fait publiquement a pour but de punir le fornicateur et dissuader les autres. Cela ressemble un peu à une campagne de sensibilisation contre le danger qui les menace. Le fornicateur reçoit les coups en public, il ressent de la douleur et du déshonneurs. Lorsque les spectateurs sont témoins de cette scène dans laquelle le fornicateur a purgé sa peine, ils reçoivent une leçon et ils réfléchiront plusieurs fois avant de s’engager dans une telle action. Cette scène est comme une vaccination anticipée contre le virus du SIDA qui ravage chaque année près de 2.000.000 de personnes et qui fait chaque année des centaines de milliers de nouveaux infecté à travers le monde ! Une protection contre les maladies sexuellement transmises. Certaines personnes infectées par ce virus essayent parfois de le propager à un grand nombre de gens. Cette maladie n’est pas due au hasard, imaginer le nombre de personnes qui pourraient être sauvé chaque année par un seul commandement d’Allah!

La menace de la peine doit être aussi grande que la menace que représente l’adultère pour la société.

« 53. Nous leur montrerons Nos signes dans l'univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la Vérité. Ne suffit-il pas que ton Seigneur soit témoin de toute-chose ? »  [Coran 41:53]

Noté bien tous les hommes sont égaux devant la loi, même le gouverneur, sinon c’est belle et bien la pire injustice.

Les conditions d’applications de la peine du fornicateur :

C’est la propagation de la turpitude qui est dangereuse pour la société et non pas cette turpitude en elle-même car elle détruit l’environnement social. Certes la turpitude est dangereuse pour la personne qui la commet. Les punitions et les  peines s’appliquent dans la plupart des cas pour des faits commis en public. L’adultère par exemple, qui est le symbole de la perversité comportemental, la peine de cette acte ne s’applique qu’après avoirs 4 témoins oculaires des faits sans compté le mari, les témoins devraient voir la pénétration, donc la partie intime de l’homme à l’intérieure de la partie intime de la femme, s’il y a une couverture il serait difficile de voir cela. Pour que cela se réalise il faut vraiment le faire sur une grande place en public.

Remarque : Seul le gouverneur a le droit d’appliquer une peine en Islam.

Non seulement il y a des conditions pour l’application mais en plus de cela il y a des conditions qui doivent être réuni dans chaque témoin.

exemple : être majeur, libre, pieux, ne pas avoir calomnié dans le passé, ne pas être en état d’ébriété,…

L’Islam nous rappelle que la fornication est l’un des plus grands péché. Le témoignage doit être en parfaite concordance, c’est-à-dire décrire le lieu, le moment (l’heure), la façon, les circonstances, savoir décrire les protagonistes, … et s’il y a la moindre contradiction, la plainte des 4 témoins oculaires est rejeté.

Qui pourrait commettre l’adultère et se faire voir par 4 témoins dont le témoignage serait en parfaite concordance ?

« C’est quasi impossible et il y a un seul cas où c’est possible, quand deux personnes commettent l’adultère et s’en contre fiche de le faire en public et que les gens les observent. Ce qui est très dérangeant pour les gens normaux ! Donc à cet instant l’individu ne commet pas le péché lui seul, mais tous ceux qui auront regardé la scène auront commis un péché. Ensuite cette turpitude se propagera au sein de la société.» [Sheikh Ansari qu’Allah soit satisfait de lui !] 

« 19. Ceux qui aiment que la turpitude se propage parmi les croyants auront un châtiment douloureux, ici-bas comme dans l'au-delà. Allah sait, et vous, vous ne savez pas. 20. Et n'eussent été la grâce d'Allah sur vous et Sa miséricorde et (n'eût été) qu'Allah est Compatissant et Miséricordieux...» [Coran, An-Nur 24:19-20]

TAFSSIR (interprétation) DES PASSAGES CORANIQUES SUR LA PEINE DE LA FORNICATION:

a) « (1) Celles de vos femmes qui (2) forniquent (Al-Fahichat), (3) faites témoigner à leur encontre quatre d'entre vous. S'ils témoignent, (4) alors confinez ces femmes dans vos maisons jusqu'à ce que la mort les rappelle ou qu'Allah décrète un autre ordre à leur égard. Les deux d'entre vous qui l'ont commise (5) [la fornication (Al-Fahichat)], sévissez contre eux. S'ils se repentent ensuite et se réforment, alors laissez-les en paix. Allah demeure Accueillant au repentir et Miséricordieux.»  [An-Nissa 4:15 ] 

La sourate An-Nissa a été révélé au Prophète durant la période médinoise c’est-à-dire après l’immigration du prophète à Médine (facteur temps) durant les 10 dernières années de sa vie (il ne s’agit pas du lieu mais de la période de temps).

1)    Dans une société musulmane et ça se limite aux musulmans car Allah dit précisément : ‘celle de vos femmes’.

2)    Le terme qui désigne la fornication est ‘AZZINA’ et le mot utilisé en arabe dans ce passage-ci est ‘AL-FAHICHAT’: Ce terme ne désigne pas essentiellement la fornication. Tout ce qui déclenche le désir (embrassades, caresse, lesbianisme…), toutes relations illicites est appelé FAHICHAT. Il est difficile de traduire ce mot mais nous pouvons rapprochez encore le sens, il s’agit de toutes actions ou paroles obscènes qui pervertit la société. Donc celles qui commettent Al-Fahichat en continuité et en public. Même ce qui est moindre que la fornication et qui se fait en public pourrait être punissable. Le professeur Mohammad Amarat (intellectuel egyptien) dit qu’il s’agit ici de lesbianisme et non pas de fornication ! Ce qui concorde le mieux avec la suite du passage. Il n’y a pas abrogation de passages mais une interprétation erronée du passage par certains !

3)  Faire une enquête, une analyse de la situation par quatre enquêteurs. On arrive au sommet du témoignage quand on a 4 témoins oculaires et plus. Il y a plusieurs récits du Coran sur lesquelle on pourrait faire cette réflexion. Allah nous démontre dans l’histoire d’Abraham (AS) lorsqu’il a demandé à Dieu de lui montrer comment il ressuscite les mort, Allah lui dit de prendre 4 oiseaux de les tuez et Allah les ressucita… [Coran 2:260]), il y a aussi le passage concernant la calomnie dans lequel on peut faire une réflexion sur cela, « 13. Pourquoi n'ont-ils pas produit [à l'appui de leurs accusations] quatre témoins ? S'ils ne produisent pas de témoins, alors ce sont eux, auprès d'Allah, les menteurs. » [Coran 24: 13…]…

4)  Allah dit : limiter leur mouvement dans la société à cause de leurs mauvaises actions de la turpitude qu’elle pourrait propager.

5)  Al-Fahichat dans ce passage : une action moindre que la fornication, comme une femme qui embrasse un hommes, mais le contexte de ce passage penche plus  vers le lesbianisme.

 

b) La preuve qu’il ne s’agit pas de fornication c’est que la peine est plus légère que celle de la fornication, de plus le verset indique bien qu’il s’agit d’une action qui se fait en continuité! [et n’oublions pas que ce qu’il y a entre guillemet est l’avis (l’interprétation) du traducteur !] :

« 16. Les deux d'entre vous qui l'ont commise [la fornication], sévissez contre eux. S'ils se repentent ensuite et se réforment, alors laissez-les en paix. Allah demeure Accueillant au repentir et Miséricordieux.» [An-Nissa 4:16 ]

c) Si elles ont forniqué comment témoigner à leur encontre 4 témoins qui vont les interpeller ? Donc il s’agit là d’une autre action… car pour la fornication le passage est clair : « La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet... » [An-Nour 24:2] 

Un compagnon du prophète a hésité sur la période durant laquelle fut révélé ce passage, il ne sait pas si c’est avant ou après la lapidation de Ma’Iz et Alghamidiyat. Et d’autres compagnons approuvent la lapidation. Noté bien que les compagnons n’étaient pas savants de tous les sujets.

Il y a dans la sourate An-Nour beaucoup de commandement et des signes, des versets explicites afin de méditer. « Il les fait sortir des ténèbres à la lumière. » [Coran 2:257]

Allah fait sortir les gens des ténèbres à la lumière par ces lois de jurisprudence, les règles concernant le mariage, le divorce, le bon comportement, c’est pour cela que cette sourate est nommé «La Lumière», car ses règles éclairent notre vie sociale. La plupart des règles de cette sourate concerne la famille et les règles d’éthiques. Les éléments de base dans la fondation d’une société. Une société sans règles d’éthique et sans mœurs se rapproche beaucoup de la société des animaux, une société gérer par le désir. « 1. Louange à Allah qui a fait descendre sur Son serviteur (Muhammad), le Livre, et n'y a point introduit de tortuosité (ambiguïté) ! » [Coran, Al-Kahf 18:1]

La lumière ne provient que d’Allah et elle est la vérité qui éclaire notre vie. Les règles de la sourate An-Nour (la lumière) illuminent notre vie. Il y a dans notre vie des choses licites et d’autres illicites. Allah a recommandé de baisser les regards, de garder la chasteté, d’éviter la mixité entre les hommes et les femmes, Allah a recommandé le mariage et a interdit la fornication, il a même fait une peine pour cette action, une peine à la fois stricte et violente. Cette lumière fait disparaître l’obscurité, le fantasme, les blasphèmes…

C’est pour cela qu’Allah dit ceci : « 1. Voici une Sourate que Nous avons fait descendre et que Nous avons imposée, et Nous y avons fait descendre des versets explicites …” » [Coran, AN-Nour 24:1]

Allah nous dit que la sourate tout entière est explicite. Quand un homme reçoit un décret d’un homme il ne l’accepte pas facilement mais lorsque ce décret vient du Créateur des cieux et de la terre, qui nous a donné la vie, il se soumet volontairement. Car le Créateur est celui qui a fait le décret. Par exemple si une entreprise fabrique une machine, qui pourrait donner le mécanisme et le fonctionnement de celle-ci?

L’entreprise, elle seul pourrait le faire. Et c’est elle la plus compétente à faire un manuel d’instruction pour cette machine, afin de bien l’utilisé et en tiré profit. Notre Créateur est celui qui décrète le mieux pour les hommes, Il est Omniscient et parfaitement Connaisseur,… Il est le seul qui peut décréter aux hommes ce qui concerne les relations sociales, c’est pour cela qu’Allah dit : « 1. Voici une Sourate que Nous avons fait descendre et que Nous avons imposée, et Nous y avons fait descendre des versets explicites …” » [AN-Nur 24 :1]

Si l’homme n’accomplit pas les commandements qui y sont prescrits, sa vie peut devenir un enfer et ses relations conjugales se dégraderont,... 

Lorsqu’un coupable a reçus sa peine Allah dit : « S'ils se repentent ensuite et se réforment, alors laissez-les en paix. » [Coran 4:16]

d) Lorsqu'une femme ou un homme accuse son conjoint d’adultère il y a ce qu’on appelle Al-Moubahalat (prêter serrement que l’accusation faite par le  conjoint (e) est fausse) : «Et quant à ceux qui lancent des accusations contre leurs propres épouses, sans avoir d'autres témoins qu'eux-mêmes, le témoignage de l'un d'eux doit être une quadruple attestation par Allah qu'il est du nombre des véridiques, et la cinquième [attestation] est “que la malédiction d'Allah tombe sur lui s'il est du nombre des menteurs”. Et on ne lui infligera pas le châtiment (1)[de la lapidation] si elle atteste quatre fois par Allah qu'il [son mari] est certainement du nombre des menteurs, et la cinquième [attestation] est que la colère d'Allah soit sur elle, s'il était du nombre des véridiques. » [Coran, sourate An-Nour 24 :6-8]

1) Allah dit dans le Coran en arabe «Al-‘Adhäb = le châtiment». Ce qui suit entre guillemet [de la lapidation] vient du traducteur qui a voulu rapproché le sens en fonction de ce qu’il a compris et appris de la Sounna. De plus, si vous avez l’intention de lapider à mort, ce n’est pas un châtiment mais plutôt une peine de mort (une manière)! La peine de mort pourrait se faire par des pierres, par la pendaison, par une arme à feu,… ce n’est pas un châtiment mais une façon de tuer. LAPIDATION en arabe nous donne ’’Ar-Rajm’’ et ce terme n’est jamais mentionné dans le Coran en arabe, ni même un synonyme de ce mot. Donc ce n’est qu’une interprétation, cependant la lapidation est évoqué dans la Sounna comme nous le verrons par-après.

Voici l’événement qui a rencontré la révélation de ce passage :

Un compagnon du Prophète (PSL) Hilal Ibn Omayat est rentré un soir chez lui et a découvert un homme avec sa femme dans une relation sexuelle il a vu de ses propres yeux et a entendu de ses oreilles et n’a pas réagis. Au lendemain il est allé auprès du Prophète, et lui a relaté ce qu’il s’était passé et le Prophète n’a pas aimé ces nouvelles. Sa’d Ibn ‘Obadat a dit : « le Prophète va maintenant frapper Hilal et il va annuler son témoignage parmi les musulmans ».  Et Hilal a dit : « je supplie Allah de me donner une issue » ensuite il dit au Prophète : « je vois que ce que je t’ai rapporté te cause des soucis et t’inquiète, mais Allah sait que je suis véridique. » Etant donné qu’il n’avait pas quatre témoins, le Prophète allait commander de lui infligé la peine (c.à.d. 80 coups de fouet pour témoignage sans preuve), mais Allah révéla le passage qui suit : « 6. Et quant à ceux qui lancent des accusations contre leurs propres épouses, sans avoir d'autres témoins qu'eux-mêmes, le témoignage de l'un d'eux doit être une quadruple attestation par Allah qu'il est du nombre des véridiques » [Coran 24:6]

Ce verset a apaisé le Prophète Mohammad (PSL), ensuite il a annoncé cette bonne nouvelle à Hilal et lui a dit qu’Allah lui a donné une issue, une réponse à son problème…

Lorsqu’un homme accuse sa femme d’adultère (ou inversement c.à.d. une femme qui accuse son mari d’adultère), sans pouvoir fournir quatre témoins, il lui reste la possibilité de jurer par quatre fois de suite devant Dieu et devant un juge de la véracité de son accusation et d’appeler sur lui à la cinquième reprise la  malédiction divine s’il ment. Bien entendu ! A son tour, la personne accusée jure par quatre fois successives devant Dieu et devant un juge de sa sincérité et une cinquième fois en appelant sur elle la malédiction divine si elle ment. Cette personne ne fait pas ainsi la preuve définitive de son innocence, mais exprime de cette manière sa bonne foi. Elle indique aussi au juge que la vie de couple est devenue impossible puisque la confiance est rompue. Le juge prononce alors le divorce sur le champ tout en prenant soin de ne laisser aucune des deux parties dans le besoin financier par rapport à l’autre. Cela ne fait pas la preuve de la culpabilité de l’accusé (é) mais fait la preuve de la sincérité de son accusateur.

Conclusion : Chaque passage précité désigne une situation bien précise et non pas des changements de commandements, même si les passages ont été révélé à des moments différents et de manière progressive.

Il faut essayer de comprendre le Coran de manière plus approfondie et non pas seulement se limiter à l’effort de réflexion qui a été fait par les prédécesseurs, cela aurait pu être une bonne idée si et seulement s’ils étaient infaillible ce qui n’est pas le cas, donc c’est une mauvaise idée et nous devrions aussi à notre tour fournir des efforts. Allah pourrait nous faire comprendre ce que d’autres n’ont pas compris ou mal compris.

Lorsque nous lisons la biographie des compagnons, nous apercevons qu’eux aussi ont fait des erreurs durant leurs vies, il y a là une leçon pour nous. Le fait de voir le Prophète (PSL) ne veut pas dire que les compagnons sont devenu infaillible, ne pas faire l’erreur des Chiites qui prétendent que Ali (a.s) est infaillible ainsi que sa descendance (les douze imams). Comment peut-on blâmer quelqu’un pour ses erreurs et venir ensuite faire les mêmes erreurs ! Si un Hadith, une opinion contredit la parole d'Allah, alors elle n'a aucun poids, peu importe le degré d'érudition du savant qui la défend.

Il est rapporté dans Tafssir de Imam Al-Kourtoubi (grand exégète de l’Islam) :

Un jour Omar Ibn-Alkhattab a demandé aux compagnons la signification d’un mot de ce passage qui ne lui étit pas familier : « Wafakihatan Wa-Aban »« 31. fruits et herbages» [Coran 80 :31]

Et un compagnon lui a cité le passage suivant dans lequel se trouvait la réponse : « 32. Pour votre jouissance vous et vos bestiaux. » [Coran 80 :32]

 « Omar Ibn Alkhattab dit : Et qu’y a-t-il à cela de ne pas connaître le sens de  « ABBANN ». Ensuite il dit à ces compagnons : « suivez ce qui vous paraît claire de ce livre et ce qui ne l’est pas pour vous laissez-le. » [Tafssir Al-Kourtoubi]

L’Imam Malik Ibn Anas dit : « Si le Hadith vous parvient et qu’il est en concordance avec le Coran, prenez-le, mais s’il ne l’est pas alors laissez-le.»

Abou-Bakr dit : « Quel est le ciel qui me couvrirait et quel est la terre qui me porterait si je dis de ce livre ce que je ne connais pas ! » [Tafssir Al-Kourtoubi]

Et quant à l’Imam Ali, il dit : « Il y a dans le coran des versets qui n’ont pas encore été interprété ».

Donc ce sont des paroles claire dans lesquelles ils reconnaissent que leur connaissance est limité et qu'il y a des choses qui leur échappent même s'ils sont des compagnons !

La lapidation est fondée sur un hadith. Celui qui rapporte ce hadith indique qu’il ne lui est pas parvenu par un savant mais par un simple boucher. C’est une manière très claire de dire qu’il doute de la véracité du Hadith qui lui est rapporté !

D’ailleurs il y a eu un cas de lapidation lorsque l’Imam Ali (a.s) a gouverné. La personne a été fouetté ensuite lapidé, et il a dit : « je l’ai fouetté selon le précepte du Coran et lapidé selon la tradition du Messager d’Allah (PSL) » 

Remarque : L’imam Ali savait très bien que le Prophète n’a jamais demandé de fouetter quelqu’un pour ensuite le lapider, et c’est pour cela qu’il se justifie. Une chose est sûre c’est qu’il s’agit d’un effort de réflexion de sa part, on ne peut pas exclure l’erreur au sujet de ce qu’il a fait tout comme il ne faut pas craindre de faire un effort de réflexion sur ce sujet.

Certains savants de l’Islam affirment que la lapidation qui était dans les révélations précédentes a été abrogée (cheikh IMRAN HOUSSEIN).

Dans le Coran Allah dit : « 106. Si Nous abrogeons (1.An-Naskh) un verset (2.signe, miracles) quelconque ou que Nous le fassions oublier (3.retarder), Nous en apportons un meilleur, ou un semblable. Ne sais-tu pas qu'Allah est Omnipotent ? » [Coran 2:106]

1.NASAKHA = THABATTA = Déterminer, fixer ou encore Abroger. 

2.ÂYAT= Un verset ou un signe. D’ailleurs le Coran évoque plus de 80 ce terme au sens de SIGNE, PREUVE, MIRACLE.

3.NOUNSIHA : ça signifie soit FAIRE OUBLIER ou REPORTER.

Donc, le traducteur a choisi une interprétation parmi d’autres,  car il ne peut mettre trop de détails dans sa traduction et nous savons qu’il y a des pertes dans chaque traduction, c’est pour cela qu’il faut parfois aller voir dans ce que l’on appelle TAFSSIR pour plus de détails ou avoir une bonne connaissance de la langue arabe qui est la clé de la compréhension.

Si nous prenons ce passage au sens « abrogation de versets » alors il s’agit du Coran par rapport aux révélations précédentes. Et nous pouvons prendre ce passage au sens « déterminer un miracle et le retarder ».

Il y a donc des exceptions qui se font et non pas des annulations ou abrogation d’un verset du Coran vis-à-vis d’un autre. 

Le Coran est clair dans tous ses passages qui peuvent parfois avoir plusieurs sens et sans se contredire. « 64 … Il n'y aura pas de changement aux paroles d'Allah -. Voilà l'énorme succès ! » [Coran, Jonas 10:64]

Ibn Alkayim dit : Le changement des injonctions et des fatwas (avis juridique) en fonction des intérêts (de la société) est un changement dans l’effort de réflexion des hommes et non pas un changement des préceptes coraniques.  

D’ailleurs Omar Ibn Al-Khattab le deuxième Kalif (gouverneur) des musulmans a stoppé l’application de la peine du voleur durant une année de famine (appelé ‘Am Arramadat).  Il n’a pas changé une loi du Coran mais il a fait un effort de réflexion. Deux serviteurs ont volé leur maître durant cette année-là, le maître est venu auprès de ‘Omar afin de les juger et ‘Omar lui dit : « S’ils volent une deuxième fois je couperai ta main, car c’est toi qui est responsable d’eux. »

Son message a été clair, si un homme est dans la nécessité et vole pour manger afin de rester en vie, il ne subit pas cette peine !  Il a fait passé un très beau message à tous les riches, aux reponsables, ainsi qu'aux gouverneurs du monde.

La prière est obligatoire pour chaque musulman, mais il y a une dispense pour les fous jusqu’à ce qu’il retrouve la raison.

Donc l’effort de la réflexion peut se faire en fonction du milieu, de l’époque et des circonstances de la société ou des personnes. Ibn-Alkayim dit An-Naskh’ ne signifie pas décréter étape par étape, même si Allah décrète ses commandements dans le Coran de manière progressive, ce n’est pas le sens du mot.

Synthèse : Beaucoup sont les savants qui rejettent l’idée qu’un verset abroge un autre, mais ils disent plutôt : un verset peut annuler un HADITH et pas le contraire, qu’un verset du Coran n’abrogent pas un autre, qu’un hadit peut abroger un autre hadith et que les versets du Coran abrogent les révélations antérieures. Le plus authentique abroge ce qui en est moins authentique.

Selon certains savants de l’Islam (ex : Sheikh Imran Hossein,…), la lapidation qui est présente dans les révélations précédentes a été abrogée par le Coran dans ce passage qui suit :

 « 2.La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet...» [Coran, Sourate La Lumière 24:2]

« 3. Le fornicateur n'épousera qu'une fornicatrice ou une associatrice. Et la fornicatrice ne sera épousée que par un fornicateur ou un associateur; et cela a été interdit aux croyants.» [Coran 24:3]

La fornicatrice ne se mettra en relation qu’avec un fornicateur et vice-versa  donc ils restent en vie. Alors comment resté en vie s’il s’agissait d’une lapidation à mort ?

Dans le texte fondateur de l’Islam, le Coran, il n’y a aucune trace d’incitation à la lapidation. Allah évoque dans le Coran les marié(e)s  qui ont commis Al-Fahichat (toutes actions ou paroles obscènes, perversion). Le Coran dit : « Et quiconque parmi vous n'a pas les moyens pour épouser des femmes libres (non esclaves) croyantes, eh bien (il peut épouser) une femme parmi celles de vos esclaves croyantes. Allah connaît mieux votre foi, car vous êtes les uns des autres (de la même religion). Et épousez-les avec l'autorisation de leurs maîtres (Walliy) et donnez-leur un MAHR (une dot) convenable; (épousez-les) étant vertueuses et non pas livrées à la débauche ni ayant des amants clandestins. Si, une fois engagées dans le mariage, elles commettent l'adultère, elles reçoivent la moitié du châtiment qui revient aux femmes libres (non esclaves) mariées. » [Coran 4:25]

Selon une interprétation il s’agirait de femme non-musulmane, c’est à dire les chrétiennes et juives et selon une autre interprétation il s’agit de l'esclave. Donc si une esclave musulmanne ou une femme d’une autre religion se marie avec un musulman et commet l’adultère, elle reçoit la moitié du châtiment que reçoit une femme marié libre musulmane. On sait partager en deux le châtiment de la flagellation (les 100 coups de fouets), ce qui nous donne 50 coups. Ce passage est un obstacle face à la lapidation. Si pour les fornicateurs mariés il s’agirait de lapidation à mort, alors comment donné une moitié de lapidation à mort pour l’esclave mariée ?

« 82. Ne méditent-ils donc pas sur le Coran ? S'il provenait d'un autre qu'Allah, ils y trouveraient certes maintes contradictions ! » [Coran, An-Nissa 4:82]

Certains répondent à cela en disant qu’il ne faut seulement pas lapider lorsque cette action est commise par l’esclave, bref… Si Allah dit la moitié alors il s’agit de la moitié, qui d’entre nous pourrait être aussi explicite qu’Allah ? Tous ce qui a été dit sur cette question (c.à.d. la moitié du châtiment d’une femme libre) ne sont que des avis repris ou venant de certains savants.

 

« Et Nous avons fait descendre sur toi le Livre, comme un exposé explicite de toute chose, ainsi qu'un guide, une grâce et une bonne annonce aux Musulmans. » [Coran, An-Nahl 16:89]

La lapidation dans les Hadith

Définition de la SOUNNA (l’ensemble des Hadiths) en quelques mots :

La sounna est importante en Islam, elle permet de détailler parfois certains passages du Coran. La manière dont nous prions par exemple n’est pas détaillé dans le Coran mais dans la Sounna, l’ange Gabriel venait au prophète, il priait ensuite le prophète priait après lui, c’est de cette façon qu’Allah enseigna à son prophète les détails de la prière. Les moments de la prière durant la journée sont également détaillés dans la Sounna. Imam Boukhari (et d’autre) rapporte cela dans le livre de la prière. De même pour le pèlerinage.  

Il est important de rappeler que les savants de l'Islam ne sont pas infaillibles. Ils ont acquis une petite partie de la science, et non pas toute la science, certains ont acquis ce que d'autre n'ont pas acquis. D’ailleurs beaucoup d’entre eux n'aiment pas être appelé SAVANT. Les compagnons du prophète ne sont pas infaillibles non-plus, leurs place au sein de la communauté musulmane est connue, nous leur devons respect mais n'oublions pas qu'ils sont avant tout de même des hommes comme nous et chaque hommes a ses faiblesses. Le seul qui est infaillible c'est le prophète Mohammad (PSL).

Le Coran n'a pas été révélé en une seule fois mais durant une période de 23 et en fonction des événements qui ont eu lieu durant la vie du prophète. Une erreur que beaucoup de gens font au sein de la communauté musulmane : ils pensent que le HADITH a la même authenticité que le Coran, ce qui n'est pas vrai! Le Coran est la base de l'Islam, la parole d'Allah qui a été transmise au Prophète par l'intermédiaire de l'ange Gabriel et les HADITH sont (en quelques mots):

La biographie du prophète, ses paroles, il y a dans les hadiths, la biographie des compagnons et certains Prophètes, des commentaires sur certains passages du Coran sachant qu'il n'y a pas un hadith pour chaque verset du Coran. Le Coran était mémorisé par cœur et écrit durant la vie du Prophète par les compagnons, le Prophète leur dictait suite à chaque révélation, il y avait Zayd, Ali,... qui écrivait la révélation. Tous les compagnons pouvaient écrire ce que le Prophète dictait comme révélation mais il insistait sur quelques-un parmi ses compagnons (Ali, Zayd,...).

Par ailleurs, il y a une classification des Hadiths. La règle n°1 c’est qu’il n’y ai pas de contradiction avec un verset du Coran. Si un hadith est faible mais qui ne contredit pas un verset du Coran ou un autre hadith authentique, alors il est acceptable. Et si un hadith authentique contredit un verset du Coran alors il faut essayer de comprendre dans un premier temps la relation entre eux, notamment essayé de retrouver le contexte historique du HADITH et du verset coranique qui traite le même sujet. Cela pourrait parfois tout changé dans l’interprétation. Si on ne peut trouver de lien alors le hadith est délaissé car le Coran a une authenticité supérieure au hadith. Même s’il y a beaucoup de hadiths sur le même sujet ou la même histoire, car le nombre ne sert pas de preuve mais plutôt le contenu. A quoi sert d’avoir plus de 200 hadiths concernant la lapidation sachant qu’il n’y eu que 3 événements durant la vie du prophète ?!

 

Il y a également la chaîne de transmission qui est aussi importante sinon n’importe qui dirait n’importe quoi. L’authenticité des hadiths dépend du sérieux de ses rapporteurs et de la liaison entre eux…

Nous avons dit précédemment que cette pratique n’a rien de Coranique. Seuls des récits de la vie du Prophète viennent donner aux croyants des directives en ce sens, et il convient de bien les interpréter. Même s’ils sont importants, les récits de la vie du Prophète restent d’une portée moindre que le texte du Coran. Il y a des Hadiths qui évoquent la lapidation ; le Coran est muet à ce sujet. Selon les savants de l’Islam un hadith authentique peut avoir une authenticité allant de 85 à 90% ce qui est différent du Coran qui est une vérité absolu. 

Selon ces Hadiths : les adultères non-mariés sont exilés pour une période d’un an après être fouetté, alors que les adultères mariés sont lapidés après avoir été fouettés (pour certains la lapidation suffit).

Les Hadiths sont d’une portée moindre que le Coran car ils se sont propagé parmi les musulmans à travers le temps de bouche à oreille et très peu de gens écrivait les hadiths à l’époque du Prophète. L’écriture du Hadith s’est intensifié au 3ème siècle de l’hégire.

Voici une parabole :

Supposons que nous assistons avec plusieurs personnes à un événement, et qu’ensuite chacun va relater cela dans son milieu et à sa façon ce qui s’est passé. Certains relateront l’événement avec tous les détails, d’autres vont mal s’exprimer et du coup, être mal compris, d’autres encore relateront de manière simplifiée, partielle, sélective… sans oublier que certains pourraient se tromper ou encore inventer des parties ! Mais  en ajoutant le facteur temps c’est encore une autre histoire ! Parce que si une  personne qui a assisté à l’événement raconte ce qu’il a vécu le jour même il ne va pas relater cela de la même manière après 10 ans ! Ce sera me sens de ce qu’ils ont qu’ils vont raconter. Et supposons que quelqu’un souhaite écrire l’histoire de cet événement après une période de temps, certains témoins ne seront plus là… ! Il devra rassembler les différentes histoires et les analyser de près avec vigilance et il devra même tenir compte de la biographie des personnes qui ont raconté l’événement et on pourait aussi mal jugé certains des narrateurs. Il y a une multitude de facteurs qui entrent en cause et qui pourraient avoir un impact sur les récits comme le milieu dans lequel a vécu le narrateur, les pressions politiques,... etc.

Il y a beaucoup de Hadiths dont nous est parvenu seulement le sens et non pas mot  pour mot. Nous savons que si un Hadith est relaté par plusieurs compagnons, (Moutawatir), c.à.d. avec plusieurs chaînes de transmissions différentes, alors cela augmente son degré d’authenticité à condition qu’il ne contredise pas un verset du Coran bien entendu. Car la Sounna ne peut décréter indépendamment au Coran.

Le prophète Mohammad (PSL) n’aimait pas que quelqu’un vienne lui avouer d’un péché, il y a eu deux cas de lapidation durant la vie du prophète où les personnes sont venues volontairement avouer de leur péché et ont demandé à se purifier. Ces deux personnes qui ont été lapidé durant la vie du prophète sont  Ma’Iz (un homme) et Alghamidiyat (une femme). Nous allons commencer par le premier cas (parmi les musulmans) durant la vie du prophète, celui de Ma’Iz Ibn Malik :

 « 'Abû Hourayrat (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit: « un homme (Ma’Iz Ibn Malik) est venu au messager d'Allah pendant qu’il était assis à la mosquée et lui dit : "O messager d’Allah, j'ai forniqué (voulant ainsi se purifier)". Le Prophète se détourna de lui, l'homme se plaça du côté vers lequel le Prophète avait le visage tourné et lui répéta: "O messager d'Allah, j'ai forniqué". Le Prophète se détourna à nouveau de lui. Lorsqu’il a témoigné contre lui-même 4 fois (dans certains hadiths il est venu à plusieurs reprises, en plusieurs jours), le prophète l’appela et lui dit :

" Es-tu fou ? "- "Non, ô messager d'Allah."

"Es-tu marié?" - "Oui, ô messager d'Allah."

Le prophète dit à ses compagnons de le lapider … » [Sahih Boukhari]

Lorsqu’il a été lapidé (MA’IZ), et que les pierres l’ont atteint, il s’est enfui à un endroit appelé AL-HARRAT, il a été suivi et lapidé par un ou plusieurs compagnons (selon d’autres hadiths) à mort. Dans d’autres HADITH authentiques, il a été rapporté que le prophète a demandé à Ma’Iz lorsqu’il a témoigné 5 fois contre lui-même :

« "Sais-tu ce qu’est la fornication ?", il a dit oui en détaillant son action. Le prophète a demandé de le lapider et lorsque les pierres l’ont atteint, il s’est enfui, un homme la rattrapé et lapidé à mort, lorsque les compagnons sont venu relater cela au prophète Mohammad (PSL), il leur a dit : "Pourquoi ne l’avez-vous pas laissé ?" » [Hadith authentique rapporté dans Mousnad Zayd]

(Dans d’autres hadiths, le prophète a dit : «vous auriez pu le laisser » )

D’abord cela sous-entend que le prophète n’a pas participé à cette scène de lapidation, qu’il n’a jamais dit de lapidé à mort et que si cela était un ordre divin, le prophète se serait exprimé comme suit :  « ‘Aicha rapporte que Oussama a parlé au Prophète afin de faire une intercession pour une femme (qui a volé) et il dit (le prophète) « ceux qui était avant vous (les peuples antécédents) ont péri car ils infligeaient des peines aux plus démunis et ils épargnaient les nobles, je jure par celui qui possède mon âme, si Fatima, la fille de Mohammad (PSL), aurait volé je lui aurai coupé sa main » [Sahih Boukhari, livre Al-Houdoud 6405]

Il s'agit bien d'une coutume, d'une tradition, répandue au sein des tributs arabes. Il y a là une preuve évidente !

Pourquoi le prophète se détournerait-il de Ma’Iz pour ensuite l’interpellé et s’assurer qu’il mérite la peine ? Il lui cherchait plutôt une échappatoire comme nous le verrons dans le hadith rapporté par Mouslim. Il convient de bien analyser les paroles du prophète et de les mettre dans leurs contextes historiques.  Il est important de savoir si ces HADITH ont été prononcé par le prophète (PSL) avant ou après la révélation du passage qui suit : « 2. La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet…» [Coran 24:2] 

Mon instinct me dit que cet événement a soit eu lieu avant la révélation de ce passage ou soit c’est une imposture dans les Hadiths ! N’oublions pas que le Prophète (PSL) était dans une société dans laquelle il y avait des règles sociales qui étaient répandues et donc quand il n’y avait pas de verset ou une parole du prophète concernant un sujet, les gens suivaient les coutumes et les traditions qu’ils avaient. Nous avons maintes exemples dans la biographie de Mohammad (PSL).

Dans un autre hadith, lorsque Ma’Iz est venu au Prophète, il le renvoie une première fois en lui disant « ce ne sont probablement que des embrassades ». L’homme revient un jour plus tard miné par le remords et le prophète le renvoie encore en lui disant qu’il exagère peut-être un flirt. Mais l’homme revient encore à la charge. Le Prophète alors se résigne à lui faire appliquer la peine.

Et le deuxième cas : une femme appelé Alghamidiyat (de Ghamid) est venu auprès du prophète en l’informant d’avoir commis l’adultère et demandant à être purifier en appliquant sur elle la peine prévue. Le prophète a tenté de la faire hésiter sur ce qu’elle a dit elle a rapidement conclu la conversation en disant : « O Prophète ne me fait pas hésiter comme tu as  fait avec MA’IZ, j’ai fait l’adultère et qu’en conséquence de cette adultère je suis enceinte ». Elle demande à être lapidée, selon la Loi mosaïque. Le prophète la renvoie encore en lui disant qu’il s’oppose à la lapidation de celle qui porte une vie. Elle revient à la charge après avoir accouché et le prophète la renvoie encore en lui recommandant de finir d’allaiter son enfant. Elle revient à la charge une quatrième fois et là, le prophète laisse pratiquer sur elle la lapidation. On peut déduire de cette histoire tragique que le Prophète s’oppose à ce que quelqu’un vienne avouer de son péché afin de se purifier et repousse autant que possible ce châtiment. Comme nous le verrons dans le hadith rapporté par Mouslim.

« Il a été rapporté dans Mouslim que le Prophète (PSL) a demandé à ses compagnons si Ma’Iz était fou et ils ont dit non ! Il a demandé si Ma’Iz était ivre, un homme se leva afin de vérifié et il a dit non ! Ensuite il fut lapidé.  Ma’Iz est venu de lui-même au Prophète (PSL), il a mis sa main dans la main du Prophète et a demandé qu’on le tue par des pierres. Après la lapidation, le Prophète a dit que Ma’Iz s’est repentis d’une repentance suffisante pour tout une communauté.

Ensuite une femme de Ghamid (Azd) vint et dit : « Ô prophète purifie-moi ». Il lui a répondu, qu’as-tu donc, pars et repens-toi envers Allah ! Elle lui dit ceci : « je vois que tu veux me faire hésiter comme tu as fait hésiter Ma’Iz ibn Malik ». Il lui dit alors que s’est-il passé ? Elle lui répondit qu’elle était enceinte suite à un adultère…  il lui dit pars jusqu’à ce que tu accouches ce que tu portes dans ton ventre, [dans d’autres hadith le prophète lui a dit je ne lapide pas un femme portant une vie dans son ventre], le Prophète a dit nous n’allons pas la lapidé cette femme et laissé son enfant sans mère pour l’allaiter, un homme parmi Al-Ansar (compagnon du Prophète de Médine) a dit je me charge de son allaitement ensuite elle fut lapidé » [Sahih Mouslim]

La manière dont ce Hadith est relté est différente des autres, on voit qu'il y a bien une différence de personnes !

Dans un autre hadith (toujours dans Mouslim) elle fut lapidée après avoir terminé l’allaitement de son enfant (c’est-à-dire après 2 ans d’allaitement)!

Dans Mouslim il est dit qu’une fosse fut creusé pour elle ainsi que pour Ma’Iz mais d’autres HADITH disent le contraire, il y a confusion sur ce sujet !!!

Abou Sa’Id Alkhoudri dit : « Ma’Iz est venu au Prophète (PSL) et a témoigné de son adultère trois fois, il a été pris pour se faire lapider, nous avons lapidé…, nous n’avons pas creusé une fosse, nous ne l’avons pas ligoté, il s’est enfui à un endroit appelé ALHARRAT …» [Hadith authentique rapportée par Albayhaki]

Tous ces textes ne peuvent servir de base pour défendre la lapidation car on mettrait fin à une personne par une loi dont on est même pas sûre.

Cependant il y a un troisième cas au sujet de la lapidation qui s’est déroulé durant la vie du Prophète au sein de communauté juive. Les juifs se jugeaient entre eux par la Torah, ils avaient donc leurs propres lois.

« D’après Abdoullah Ibn Omar : Des juifs se rendirent auprès de  l’envoyé d’Allah (PSL) et lui apprirent qu’un homme parmi eux et sa femme [celle avec qui il a forniqué] ont forniqué et il (le Prophète) leurs dit : « Avez-vous dans la Torah une mention au sujet de la lapidation » ? Ils ont dit : « nous allons les flétrir et les fouettés en public ». Abdoullah Ibn Salam a dit : « vous mentez, il y a un verset sur la lapidation, apportez la Torah et vérifiez » ! Ils ont apporté la Torah, pendant que l’un d’entre eux lisait, ce dernier a essayé de masquer le passage recherché par sa main, puis il lut le passage qui précède et celui qui succède, Ibn Salam lui dit « enlève ta main » ! Le lecteur a levé sa main et l’assemblé aperçus le passage sur la lapidation. Ainsi les juifs dirent : « tu as raison Mohammad (PSL) il y a bien un verset sur la lapidation, … les deux personnes furent lapidé »

- Et Abdallah Ibn Omar poursuit: « J'ai vu l'homme se pencher sur la femme afin de la protéger contre les pierres ».

- Et Malek explique: « L'homme s'est penché sur la femme afin qu'il reçoive seul les pierres ». [Sahih Boukhari, ce Hadith est rapporté dans Al-Mouwatta de l’Imam Malik]   

Et je me permettrais de dire : cet homme s'est sentit responsable, c'est peut-être lui qui a tenté cette femme!

N.B : Auparavant on écrivait sur du parchemin, ce qui rendait les livre plus lourds et plus volumineux. Abdoullah Ibn Salam était un juif qui s’est converti à l’Islam. Il connaissait donc un peu la Torah, ils n’ont évidemment pas récité toute la Torah ! Les juifs et le les chrétiens étaient jugé selon leurs propres livres.

« Il a été rapporté dans un autre Hadith que l’apôtre d’Allah a lapidé une personne de la tribu des Banu-Aslam, un juif et sa femme. » [récit de Jabir Ibn Abdillah, Muslim XVII 4216]

« Sa femme » dans le sens de celle avec qui il a forniqué. Ce Hadith ne précise pas s’ils étaient marié ou non-marié, nous savons que dans la loi juive les  fornicateurs mariés ou non-mariés étaient lapidé à mort, avant qu’Allah décrète ce verset, c’était cette loi qui était d’application tout comme l’orientation de la prière vers Jérusalem, Allah a décrété de changer l’orientation vers la Mecque, comme nous le verrons par après.

Il y a parmi ceux qui approuvent la lapidation qui parlent de flagellation avant la lapidation ! Serais-ce une application à la perfection ?! 

Conclusion :  Nous avons une prescription dans les HADITH : « Si le vieux ou la vieille forniquent, lapidez-les absolument, en châtiment de Dieu, et Dieu est puissant et sage. » [Hadith authentique rapporté dans Mousnad Ahmad]

Ce HADITH est une fabrication selon certains savants de l’Islam. D’après ce HADITH les jeunes personnes qui forniquent doivent être lapidées et même si les personnes sont vieilles elles doivent être lapidé, marié ou non-marié ! (une interprétation parmi d’autres) ou encore lapidé les vieux mais pas les jeûne. Si ce hadith a été prononcé avant la lapidation des deux personnes durant la vie du prophète alors la peine du fornicateur marié ou non-marié (le hadith ne précise pas), c’était la lapidation et non la flagellation. Jusqu’à ce qu’Allah aie décrété une nouvelle loi, le passage à la sourate 24 verset 2. De même dans la Bible et la Torah, la lapidation était la peine pour le fornicateur marié ou non-marié !! (voir Bible, Deutéronome 22:18 jusque la fin du chapitre sachant que j’ai repris ce passage dans cette article).

 Les autres cas de fornications durant la vie du prophète ont sûrement eu lieu après Ma’Iz et Alghamidiyat. Il est difficile de mettre ces histoires dans leur ordre chronologique. De ce fait, les premiers fornicateurs étaient marié et ont reçus la lapidation, et les fornicateurs qui ont suivi ne l’étaient pas ils ont reçus la flagellation comme peine, alors certains (certains compagnons et certains savant de l’Islam) ont conclu que la peine pour le fornicateur marié est la lapidation et pour le non-marié c’est la flagellation (ceci est ma propre hypothèse, Allah sait le mieux). Quant au verset coranique il est explicite comme le dit le premier verset :

« 1. Voici une Sourate que Nous avons fait descendre et que Nous avons imposée, et Nous y avons fait descendre des versets explicites afin que vous vous souveniez”.  2. La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet…» [Coran 24 :1-2] Le Coran a autorité sur le Hadith.

Si quatre personnes malintentionnées font un faux témoignage, et viennent témoigné avoir vu une scène d’adultère pour faire du mal à deux autres personnes, sachant qu’une vie peut être perdu dans ce faux témoignage contre un homme ou une femme, si nous arrivons a prouvé que c’est un faux témoignage volontaire dans le but de nuire à l’autre, est-il logique de fouetté ces personnes par 80 coups de fouets seulement, sachant que les deux autres personnes aurait reçus la peine de morts, c’est-à-dire la lapidation à mort !  Cela est semblable en Islam à quatre personnes qui ont essayé de vous tuer mais qui n’ont pas réussi. Il s’agit là d’une tentative de meurtre volontaire, quelle serait la peine si cela devait se produire ? La peine pour une tentative de meurtre ou un meurtre est identique.

Quel serait la peine, QUATRE VINGTS coups de fouets comme dit le Coran ou bien la peine de mort ?

A mon avis la peine serait celle du Coran, de même pour le fornicateur marié ou non-marié. Il y a là un sujet de réflexion pour ceux qui approuve la lapidation au sein de la communauté musulmane. La peine pour le fornicateur ou la fornicatrice qu’il soit marié (e) ou non-marié (e) est identique comme le dit le Coran, la peine c’est la flagellation. « La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. » [Coran, La lumière 24:2]

 

L’abrogation de la direction de la prière vers Jérusalem.

Nous allons faire le lien entre les Hadiths authentiques au sujet de la lapidation et ce qui est mentionné dans le Coran. Il ne faut pas annuler la Sounna mais la comprendre.

 

Le Prophète Mohammad (PSL) lorsqu’il a immigré de la Mecque à Médine, les musulmans priait en direction de Jérusalem comme le Juifs et les Chrétiens. Il n’y a pas de verset coranique recommandant au Prophète de s’orienté vers Jérusalem pour prier (de même pour la lapidation d’ailleurs), mais Allah a enseigné cela à son messager.

Les juifs priaient en direction de Jérusalem. Anas Ibn Malik rapporte que le prophète Mohammad (PSL) priait en direction de Jérusalem pendant 16 ou 17 mois ensuite Allah a changé la loi, cela a été rapporté par plusieurs compagnons du prophète comme Albarae Ibn ‘Azib, Mou’adh, Sa’id Ibn Almousayib…

Albara Ibn ‘Azib rapporte que : « le prophète (PSL) a prié lorsqu’il est venu à Médine en direction de Jérusalem pendant seize ou dix-sept mois, ensuite Allah a changé l’orientation… »  [Sahih Mouslim]

Mou’adh rapporte : « que le prophète (PSL) a prié après être venu à Médine dix-sept mois en direction de Jérusalem, ensuite Allah a révélé un verset recommandant de changer l’orientation vers la Ka’ba (à la Mecque)… »  [Sahih Mouslim]

Allah a abrogé une Souna par un verset coranique :

« 144. Certes nous te voyons tourner le visage en tous sens dans le ciel. Nous te faisons donc orienter vers une direction qui te plaît. Tourne donc ton visage vers la Mosquée sacrée. Où que vous soyez, tournez-y vos visages. Certes, ceux à qui le Livre a été donné savent bien que c'est la vérité venue de leur Seigneur. Et Allah n'est pas inattentif à ce qu'ils font. » [Coran 2:144]

La direction vers laquelle priait le prophète était un signe de la prophétie de Mohammad pour les Juifs de Médine, mais ils ont rejeté son message venant d’Allah.

De même qu’Allah a abrogé la direction de la prière vers Jérusalem Allah a abrogé la lapidation qui était appliqué durant les premières années à Médine.

Pourquoi le Coran ne fait-il pas une distinction de peine entre le fornicateur (trice) marié et non-marié ?!

Et pourquoi la Bible ne fait-elle pas de distinction de peine entre le fornicateur (trice) marié et non-marié ?!

Allah a abrogé la lapidation du fornicateur dans ce passage : « 2. La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. ». [Coran 24:2]

Ce passage ne distingue pas entre un fornicateur marié ou non-marié. Allah sait le mieux. Cette peine était applicable en Islam (comme chez les juifs et les chrétiens) durant une certaine période de la vie du prophète à Médine (c’est-à-dire une partie des 10 dernières années de la vie du prophète) jusqu’à ce que le verset fût révélé.  

Les échappatoires de la peine pour la fornication.

Certaines peines en Islam sont des mesures dissuasives, difficilement applicable, voir quasi impossible. Les échappatoires sont là pour éviter les peines (en général). Nous allons en cité quelques-uns par après. Si une personne est possédée par l’adultère ou une autre perversion, alors il ne faut pas propager cela dans la société. Car une image, une scène, une vidéo pourraient détruire des années d’éducations. Et cela a des effets néfastes pour la société. Quand une personne a pour but de commettre un péché et de le propager, Allah remet cette personne à sa place. Pervertir la société est un crime qui ne passe pas sans peine dans une société musulmane.

Cette loi que ce soit la lapidation ou la flagellation, est plus dangereuse pour les hommes que pour les femmes. Les femmes fornicatrices pourraient systématiquement sauver leur peau en cas de flagrant délit, il suffirait que les femmes disent qu’il s’agit d’un viol, de montré de la tristesse, des larmes (ce qui n’est pas difficile pour les femmes), qu’elles ont été contrainte de subir, et nous savons qu’il n’y aura pas de peine pour celui qui a été contraint dans cette situation… Quant à l’homme, le malheureux, il recevra peut-être une peine encore plus stricte qui est la peine de mort s’il n’est pas marié ! Donc ce sont les hommes qui devraient être plus prévoyant pour sauver leur peau. Un homme averti en vaut deux, il se doit donc aux hommes d’avoir plus de retenu. D’ailleurs Allah donne des directives dans le Coran en commençant par les hommes : « 30. Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font. 31. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté… » [Coran 24 :30-31] 

Selon la loi islamique (Shari’a), un homme reconnu coupable de viol doit être condamné à mort. Beaucoup s'étonnent de la "sévérité" de cette loi. Certains vont jusqu'à dire que l'islam est une religion cruelle et barbare! Des centaines de non-musulmans, à qui on a posé la question suivante : imaginez (Que Dieu vous en préserve) qu'un homme viole votre épouse, votre mère ou votre soeur, vous êtes le juge et le violeur est amené devant vous. A quel châtiment le condamneriez-vous? Tous ceux à qui la question fut posée ont répondu qu'ils le condamneraient à mort. Certains sont allés jusqu'à dire qu'ils le tortureraient à mort. Alors à tous ceux-là, je dis: si quelqu'un viole votre femme ou votre mère, vous voulez le condamner à mort. Mais si le même crime est commis contre la femme ou la fille de quelqu'un d'autre, vous dites que la peine capitale est barbare. Pourquoi devrait-il y avoir deux poids et deux mesures?

Un chimiste qui a devant lui un ensemble de flacon dans lesquelles il y a différents produits dont certains sont utiles et d’autres sont inutiles, certains sont nocifs et  d’autres très nocifs, certains sont couteux et d’autres pas cher. Les flacons se ressemblent, et il y a différents produits. Si nous projetons sur ces flacons de la lumière, il saura ce que contiens chaque flacon comme produit, son prix, son utilité, ses avantages et inconvénients,… C'est grâce à l'étiquette collée sur chaque flacon que l'ont peut avoir les détails qui vont mené à une bonne utilisation.

« 30. Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font. » [Coran An-Nour 24:30]

Ce verset est une lumière, et les règle de la jurisprudence sont une lumière qui nous guide. Lorsque l’on baisse notre regard, Allah projette dans nos cœurs un bonheur jusqu’à sa rencontre, Allah renforce les liens entre nous et nos épouses  et met de l’affection afin de vivre en tranquillité. Lorsque nous baissons le regard il y a un sentiment de confort, cette action illumine nos cœurs et embellit nos vies, rend notre vie plus stable, si nous appliquons cette règle cela ferait l’effet de la lumière dans l’obscurité. Avant qu’Allah ne décrète une peine, il donne avant cela des instructions afin de ne pas tomber dans le péché. 

L’Islam à un but pédagogique et d’organisation des sociétés. Nous avons déjà indiqué que la preuve de l’adultère commis par les femmes est quasiment impossible à rapporter. Souvenez-vous, quatre témoins (ce qui rend le témoignage difficile), la nécessaire concordance des témoignages, le fouet pour les témoins affirmatifs si un seul vient à exprimer des doutes, le mari n’est pas compté parmi les témoins,...

« Abou Hourayrat a rapporté que le prophète (PSL) a dit : "Si un homme témoigne d’avoir commis un adultère quatre fois, si on lui inflige le châtiment de la lapidation et qu’il s’échappe, laissez-le" » [Rapporté par Attabarani dans Almou’Jam Al-Awsat]

« Abou Hourayrat a rapporté que le prophète Mohammad (PSL) : Si un homme avoue avoir commis l’adultère quatre fois et qu’il s’échappe, laissez-le » [rapporté par ATTABARANI

D’après Ibn Abas : le Prophète (PSL) a dit à Ma’Iz (Ibn Malik) : " Tu as peut-être juste fait des embrassades ou toucher… " [Sahih Boukhari]

Ibn Abas a rapporté que le messager d’Allah (PSL) a dit à Ma’Iz : « "Peut-être que tu as juste embrassé ?", Il a répondu : "non !" … » [Sahih Boukhari]… 

Le nombre de témoin peut aller de quatre et plus, bien entendu, il se peut que la fornication soit prouvé sans les témoins oculaires comme par exemple une demoiselle non-mariée qui tombe enceinte, une femme dont le mari est en voyage pour une longue durée ou encore une femme divorcée depuis une longue période de temps qui tombe enceinte… Cependant il y a encore des échappatoires, la femme pourrait encore dire qu’elle fut violée... !     

 

La flagellation du fornicateur.

Le but de l’application de cette peine est de corriger le comportement d’une personne et non périr celle-ci, cette correction ne doit pas conduire à la mort ! Et il y a là aussi des conditions, le fouet ne doit pas être nouveau, la main ne doit pas être levé trop haut de sorte qu’on ne voit pas l’aisselle de la personne qui va flageller, l’Imam Achafi’i dit qu’il faut partager les coups sur l’ensemble du corps et éviter certains endroits comme la tête, les endroits sensibles, les coups ne doivent pas être trop fort et bien entendu ça ne peut être un jeu non-plus,... « Et ne soyez point pris de pitié (RA-FAT) pour eux dans l'exécution de la loi d'Allah» [Coran, An-Nur 24:2]

RA-FAT : une situation qui rend une personne compassionné de ce qu’elle voit, de ce qui est en train d’arriver à une autre personne. L’exécution de la peine est important, cela ne signifie pas que la densité doit être plus forte mais dans son entièreté (100 coups) et quel que soit la personne qui commet ce péché du gouverneur jusqu’à l’esclave.

Le Repentir 

« 34. excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir : sachez qu'alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux.» [Coran 5:34]

Le prophète Mohammad (PSL) recommande de cacher les défauts des autres, et les hadiths à ce sujet sont nombreux, Abou-Hourayrat rapporte, que le prophète Mohammad (PSL) a dit : « Celui qui dissimule les défauts (faiblesses) de son prochain, Allah dissimulera les siens le jour du jugement dernier » [Hadith authentique, rapporté par Tirmidi] 

Quand les gens viennent pour une purification à cause du regret, des remords, auprès des savants ou juristes musulmans, ils leurs demande de ne pas dévoiler leurs péchés, d’implorer le pardon et la grâce de Dieu. Comme le Prophète le faisaient durant sa vie d’ailleurs. Allah évoque plus de 30 fois le mot repentir dans le Coran.

 

Allah dit dans le Coran : « 26. Allah veut vous éclairer, vous montrer les voies des hommes d'avant vous, et aussi accueillir votre repentir. Et Allah est Omniscient et Sage. » [Coran 4:26]

 

« 160. sauf ceux qui se sont repentis, corrigés et déclarés : d'eux Je reçois le repentir. Car c'est Moi, l'Accueillant au repentir, le Miséricordieux.» [Coran 2:160]

« Anas a rapporté qu’un homme est venu auprès du prophète (PSL) et lui a dit : "j’ai forniqué, applique sur moi la peine ", ensuite il y eu la prière, il a prié avec le prophète (PSL) et lorsqu’ils ont terminé, le prophète lui a dit : " ton péché a été pardonné par ta prière" …» [Hadith rapporté par Ibn Hazm ] Un autre hadith similaire dans Boukhari.    

 Il ne faut pas négliger les peines en Islam soit appliquer sur tous ou ne pas appliquer et le pardon est important en Islam.  « ‘Obadat Ibn Samit a dit : Un groupe de personnes ont prêté serment d’allégeance au prophète (PSL) et il a dit (le Prophète) : je reçois votre serment d’allégeance à ce que vous n’associé rien à Allah, à ce que vous ne voliez point, que vous ne forniquiez point, que vous ne tuiez point vos propres enfants, que vous ne commettiez  aucune infamie ni avec vos mains ni avec vos pieds, que vous ne me désobéissez point en ce qui est convenable, ceux qui tiennent leurs engagements parmi vous seront rétribué par Allah, et ceux qui atteignent ces choses et qui subissent une peine dans cette vie ici-bas, ce sera leurs expiation et purification, et ceux qu’Allah couvre, alors ce sera à Allah de juger : soit Il les châtiera, soit Il leurs pardonnera… » [Sahih Boukhari, livre Al-Houdoud 6516]

 

La mère des croyants Aïcha (r.a) était dans un voyage avec le Prophète et ses compagnons, durant ce voyage elle a dû s’absenter pour ses besoins, entre-temps la caravane poursuivit la route et Aïcha (r.a) fut oubliée. Lorsqu’elle est revenue au point de rassemblement il n’y avait plus personnes. Elle décida d’attendre pour qu’on revienne la chercher. Un compagnon appelé Safwan Ibn Almo’attal était parmi ceux qui s’était retardé, il passa par ce chemin et aperçus Aïcha, il l’escorta jusque Médine… Une fois arrivé à la destination, les hypocrites ont propagé des mensonges au sujet d’Aïcha. Après quelques temps la mère des croyants fut informée de cette propagande de mensonge, elle plongea dans une tristesse profonde pendant plus d’un mois au point d’en devenir malade.

Un jour le Prophète vint auprès d’elle et lui dit : « O Aïcha, il m’est parvenu tel et tel chose, si tu es innocente, Allah t’innocentera. Et si tu aurais commis quelque chose de cela, repens-toi envers Allah et demande Lui le pardon, car le serviteur lorsqu’il reconnait son erreur et se repent, Allah accepte sa repentance…  » [Cela a été rapporté par Boukhari et Mouslim]

Ces mots n’ont fait qu’augmenter sa tristesse. 

Après plus d’un mois Allah a dévoilé la calomnie et l’innocence d’Aïcha (r.a) et en même temps une règle de jurisprudence fut révélé : « 11. Ceux qui sont venus avec la calomnie sont un groupe d'entre vous. Ne pensez pas que c'est un mal pour vous, mais plutôt, c'est un bien pour vous. A chacun d'eux ce qu'il s'est acquis comme pêché. Celui d'entre eux qui s'est chargé de la plus grande part aura un énorme châtiment. 12. Pourquoi, lorsque vous l'avez entendue [cette calomnie], les croyants et les croyantes n'ont-ils pas, en eux-mêmes, conjecturé favorablement, et n'ont-ils pas dit : “C'est une calomnie évidente ? ” 13. Pourquoi n'ont-ils pas produit [à l'appui de leurs accusations] quatre témoins ? S'ils ne produisent pas de témoins, alors ce sont eux, auprès d'Allah, les menteurs… » [Coran 24:11-13…]

« 23. Ceux qui lancent des accusations contre des femmes vertueuses, chastes [qui ne pensent même pas à commettre la turpitude] et croyantes sont maudits ici-bas comme dans l'au-delà; et ils auront un énorme châtiment » [Coran 24:23]

Il ne suffit pas de voir un homme et une femme, ensuite dire et penser ce qui ne se doit pas, Allah nous avertit d’un châtiment douloureux pour toute personne qui se portera de la sorte. Il faut toujours avoir des bonnes intentions et d’ailleurs il n’est pas interdit de venir en aide à une femme qui se trouve dans la nécessité mais bien au contraire il s’agit plutôt d’un devoir envers celle-ci, nous avons des exemples dans le Coran et dans la Sounna, par exemple l’histoire de Moïse lorsqu’il est venu en aide aux deux femmes… [Coran 28:23] et nous avons également l’histoire de Safwan (r.a) le compagnon du Prophète qui est venu en aide à la mère des croyants Aïcha (r.a) et d’autres encore …

La lapidation aujourd’hui est-elle légitime ?

Selon certains savants, non et selon d’autres oui. La balance penche du côté du texte que nous avons aujourd’hui et qui ne prévoit pas la lapidation. Il faut donc rechercher et vérifier les anciennes interprétations et en trouver de nouvelles, qui répondent aux besoins de notre temps. Le Coran porte toujours plusieurs sens et peut répondre aux besoins de l’homme à un moment précis de l’histoire. Tous les récits du Prophète qui indiquent qu’il aurait laissé appliquer cette peine font débat entre les docteurs de l’Islam.

Faut-il alors appliquer, le texte du Coran ou les recommandations des hadiths ?

Le Coran est le niveau hiérarchique supérieur à partir duquel toutes les interprétations des autres textes musulmans, comme les récits de la vie du Prophète, doivent être réalisées. Les musulmans rappellent que l’adultère est interdit dans toutes les religions monothéistes. Dans l’Islam, comme dans le Christianisme et Judïsme.

 

Cet article est le fruit de nos savants éminents qu’Allah soient satisfait d’eux, et de nous  AMINE !

6 votes. Moyenne 4.33 sur 5.

Commentaires (12)

1. enzo 26/01/2016

allah est de la lignée de feu, le maitre des ténèbres!

_psaume1
1.1
-heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseille des méchants,qui ne s'arrete pas sur la voie des pécheurs,et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs.
1.2
mais qui trouve son plaisire dans la loi de l'eternel. et qui la médie jour et nuit!
1.3
il est comme un arbre planté près d'un courant d'eau, qui donne son fruit en sa saison,et dont le feuillage ne se flétrit point! tout ce qu'il fait lui réussit.
1.4
il n'en est pas ainsi des méchants:ils sont comme la paille que le vent dissipe.
1.5
c'est pourquoi les méchants ne résistent pas au jour du jugement,ni les pécheurs dans l'assemblée des justes!
1.6
car l'éternel connaît la voie des justes,et la voix des pécheurs mène à la ruine.

-allah est de la lignée du feu,le maitre des ténèbre!

15.27.et quand au junns, nous l'avions auparavant créé d'un feu d'une chaleur ardente.

55.15 et il a créé les djinns de la flamme d'un feu sans fumée
(coran)

-les djinns ont été créé de feu selon le coran!
or, le feu représente la déstruction ,la dégradation de tout ce qu'il le touche!

les djinns sont en réalité des démons,la progéniture du sérpent, la mal incarné, le mensonge, la déstruction, les guerres!
dailleurs, dans le coran, on peut lire que satan et les djinns ont le meme constitution!

-7.12 (allah) dit" qu'est ce qui t'empèche de te prosterner quand je te l'ai commandé?
"il répondit" je suis meilleur que lui: (tu m'as créé de feu),alors que tu l'as créé d'argile"!
( coran)

le feu est une dégradation,une réaction chimique apellée combustion!

-cette réaction chimique, cette combustion est l'essence meme d'Allah!

allah est exactement ce qu'est le diable,de constitution de feu!!

24.35:allah est la lumière des cieux et de la terre.
sa lumière est semblable à une niche ou se trouve une lampe la lampe est dans un (récipient de) cristal et celui-ci (allah) ressemble à un astre de grand éclat; son combustible vient d'un arbre bénit: un olivier ni oriental ni occidental dont l'huile semble éclairer ,meme que le feu la touche. lumière sur lumière.
allah guide vers sa lumière qui il veut.allah propose aux hommes des paraboles et allah est omniscient.
(coran)

_la conbustion est une réaction chimique,exothermique qui produit de la lumière!

-et allah, l'astre qui se consume de son combustible produirait la lumière du monde!

dans ce verset, nous voyons clairement qu'allah enseigne à ses adeptes les plus savants, de manière métaphorique, qu'il est en réalité
(le maitre des ténèbre)!!!!

allah est le feu de ce monde = la destruction, le chaos universel, l'anéantissement du bien, de la paix et de l'amour!

-allah ne peut etre l'éternel infini yhwh, car il ne maintient pas l'existence, alors qu'allah lui se maintient à l'existence grace à une source d'énergie représentée par un arbre et sans cet arbre,il n'existerait plus!!

24.35... son combustible vient d'un arbre bénit...
(coran)

allah est donc le maitre des ténèbre,il represente la déstruction, le mal incarné sur terre!
lucifer un des nom du diable vient du mot latin "lux", lumière et "ferre", porter ,littéralement...
porteur de lumière"

coran 24.35
allah est la lumière des cieux et de la terre.
or le vrai dieu n'est pas la lumière mais créa la lumière!

dieu dit: que la lumière soit! et la lumière fut!
( genèse 1:3)

2. enzo 26/01/2016

bien le bonjour mika
tu dit faire dire au verset biblique se qu'elle ne disent pas?
je te repond dit cela aux incolites parlent de la bible s'en en connaître n'y le sense n'y rien d'elle! regarde est lit toutes les cochonerie dites sur la bible ici dans les pages est je pense que si tu connaît un t'en soit peut la bible tu tombe raide! tout y est transformer ,sortie de sont contexte pour faire validé le coran est l'islam alors que la bible clame haut est fort ,de la provenence satanique du coran est de l'islam !!! est cela avant meme que le coran ne soit !

puis tu dit avoirs recourt aux hadith quand il sagie du coran etc , mais c'est tu au moin que nimporte qu'elle musulmans renient un seuls des verset des hadith il renie par la meme le coran lui_meme?!? cela serait tout simplement à se resoudre au fait qu'un musulman renie sa croyance ! trouve l'éreure.

3. mika 08/09/2015

Je trouve cela étrange de faire preuve de littéralisme lorsqu'il s'agit de la bible sans chercher a comprendre ce que dit le texte et lui faire dire ce qu'il ne dit pas, et lorsqu'il s'agit du coran avoir recours aux tafasir et aux hadith...ou est la vraie étude comparative ici? je ne vois qu'une apologie non scientifique...

4. Un tas de récits de lapidation répertorié dans les hadiths 27/08/2015

Récit de Ubada ibn as Samit, Muslim XVII 4191, L’envoyé d’Allah a dit :
- Quand un homme célibataire commet l’adultère avec une femme célibataire, ils recevront cent coups de fouet et seront bannis un an. Dans le cas où ils sont mariés, ILS RECEVRONT CENT COUPS DE FOUET ET SERONT LAPIDES A MORT. ”

Récit d’Imran ibn Husain, Muslim XVII 4207, « Une femme de Juhaina vint voir le Prophète car elle était devenue enceinte à cause d’un adultère. Elle
dit :
- J’ai fait quelque chose qui mérite un châtiment, donc inflige-le moi.
L’apôtre d’Allah appela son maître et dit :
- Traite-la bien et amène la moi quand elle aura accouché.
C’est ce qu’il fit. L’APOTRE D’ALLAH PRONONÇA ENSUITE SON JUGEMENT, SES VETEMENTS FURENT ATTACHES AUTOUR D’ELLE ET IL ORDONNA QU’ELLE SOIT LAPIDEE. Il pria ensuite sur son cadavre. »

Récit d’Abdullah ibn Umar, Muslim XVII 4211
« Abdullah b. ’Umar rapporte qu’un juif et une juive ont été amenés devant le messager d’Allah pour avoir commis l’adultère. Le messager d’Allah vint voir les juifs et leur dit :
- Que trouve-t-on dans la Torah pour celui qui commet l’adultère ?
Ils dirent :
- On noircit leurs visages et on les fait monter ensemble sur un âne avec leurs visages tournés dans des directions opposées, et ensuite on les promène dans la ville.
Il dit :
- Amenez la Torah pour vérifier si vous avez raison.
Ils l’ont amenée et l’ont récitée jusqu’au verset qui concerne la lapidation; la personne qui lisait a mis sa main sur ce verset et a lu ce qui n’était pas masqué par sa main. Abdullah b. Salim qui était avec le
messager d’Allah dit :
- Ordonne lui d’enlever sa main.
Il l’enleva et il y avait à la place le verset relatif à la lapidation. ALORS L’ENVOYE D’ALLAH PRONONÇA SON JUGEMENT ET ORDONNA QUE LES DEUX PERSONNES SOIENTLAPIDEES A MORT. Abdullah b. ’Umar dit :
- J’étais un de ceux qui les ont lapidés et j’ai vu l’homme protéger la femme avec son corps. ”

Récit de Jabir Abdullah, Muslim XVII 4216, « L’APOTRE D’ALLAH A LAPIDE A MORT UNE PERSONNE de la tribu des Banu Aslam, un juif et sa femme. »

Récit d’Abu Bakr, Dawud XXXVIII 4429, « LE PROPHETE A FAIT LAPIDER UNE FEMME ET UNE FOSSE A ETE CREUSEE pour elle jusqu’aux seins. »

Récit de Anas, Muslim XVI 4138, « Un juif avait tué une fille pour prendre ses bijoux en argent. Elle fut amenée au messager d’Allah alors qu’elle était encore en vie. Il lui demanda :
- Est-ce que untel t’a tuée ?
Elle indiqua d’un signe de la tête :
- Non.
Il lui demanda pour la seconde fois et elle répondit de nouveau par un signe de la tête :
- Non.
Il demanda une troisième fois et elle dit "Oui" par un signe de la tête et LE MESSAGER D’ALLAH ORDONNA QU’ON LUI ECRASE LA TETE ENTRE DEUX PIERRES. »

Récit d’Amr ibn Maimun, Bukhari LVIII 188, « Au temps de la période d’ignorance préislamique, j’ai vu une guenon entourée par un grand nombre de singes. Ils étaient en train de la lapider, parce qu’elle avait commis un acte sexuel illégal. MOI (MAHOMET) AUSSI, JE L’AI LAPIDEE. »

5. enzo 02/10/2013

jean 8:3
alors les scibes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère,

8:4
et le plaçant au milieu du peuple, ils dirent à jésus :maitre, cette femme a été surprise en flagrant délit d'adultère.

8:5
moise, dans la loi,nous a ordonné de lapider de telles femmes:toi donc, que dis-ti?

8:6
ils dissaient cela pour l'éprouver ,afin de pouvoir l'accuser.mais jésus,s'étant baissé,écrivait avec le doigt sur la terre.

8:7
comme ils continuairent à l'interroger ,il se releva et leur dit: que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. etc etc etc est tous sont repartis

s'eux qui valident la lapidation, comment se permette t'ils de t'elle acte, de tels jugements alors qu'ils sont eux meme pécheurs! dans s'eux cas si un pecheur juge un autre pécheur que tous soi lapider dans se cas! nul n'a le droit de juger ou de tuer un autre de son espèce puisqu'il ne vaut pas mieux que lui/elle!
est meme pire puisqu'il sont tous deux pecheurs et que le condamneur ordonne de lapider l'accusé il se rend dans se cas plus coupable que celle ou celui qui a commis l'impureté!
qui a le droit de tué sont semblable? qui???? voila la différence entre les evangiles est le coran , le coran est un livre qui change l'homme mais laisse l'etre t'elle qu'il est ,alors que les évangiles laisse l'homme t'elle qu'il est mais change l'etre complétement! l'enseignement biblique est un appel a l'élévation de l'etre a un niveau supérieur!

6. Amatolah 12/08/2013

Salamo alaykom (que la paix soit sur vous),
Je vous remercie pour ces éclaircissements, ce fut très enrichissant. Surtout que certaines personnes avancent des informations, la plupart du temps hors contexte, comme d'habitude, pour confirmer leurs préjugés (Islam=violence, haine, etc..). J'estime qu'il faudrait avoir une certaine neutralité et oublier les préjugés avant de consulter ce site web.
Enfin, il y a un passage, dans l'un des commentaires qui m'a interpellé de Nicassito: "si quelqu'un ne fait pas comme Jésus, il est dans l'erreur point final." vous avez parfaitement raison, le tout c'est de savoir qui était Jésus (que la paix soit sur Lui) et ce qu'Il a réellement dit. Mais cela nous le saurons par Jésus lui-même quand Dieu le décidera.
Que Dieu vous guide.

7. almorabit 28/12/2012

C po le sujet !

8. almoraabit (site web) 19/12/2012

le Prophète ne la pas fait, les récits historiques ne sont pas des preuves irréfutable , la plus grande preuve est le Coran qui est le miracle des miracles... cet arcticle est claire je pensea relire s'il n'a pas été compris!

9. Nicassito 19/12/2012

Tu vas certainement me dire que le coran est supérieur aux hadiths.
Néanmoins voici un fait véritable de ton prophète autorisant la lapidation. Tu comprends pourquoi certains musulmans sont tentés d'appliquer la lapidation? Si le prophète lui même l'a fait alors il y a de bonnes raisons de le faire...

« Abdullah b. 'Umar rapporte qu'un juif et une juive ont été amenés devant le messager d'Allah pour avoir commis l'adultère. Le messager d'Allah vint voir les juifs et leur dit : Que trouve-t-on dans la Torah pour celui qui commet l'adultère ? Ils dirent : On noircit leurs visages et on les fait monter ensemble sur un âne avec leurs visages tournés dans des directions opposées, et ensuite on les promène dans la ville. Il dit : Amenez la Torah pour vérifier si vous avez raison. Ils l'ont amenée et l'ont récitée jusqu'au verset qui concerne la lapidation; la personne qui lisait a mis sa main sur ce verset et a lu ce qui n'était pas masqué par sa main. Abdullah b. Salim qui était avec le messager d'Allah dit : Ordonne lui d'enlever sa main. Il l'enleva et il y avait à la place le verset relatif à la lapidation. Alors l'envoyé d'Allah prononça son jugement et ordonna que les deux personnes soient lapidées à mort. Abdullah b. 'Umar dit : J'étais un de ceux qui les ont lapidés et j'ai vu l'homme protéger la femme avec son corps. » (récit d'Abdullah ibn Umar, Muslim XVII 4211)

10. almoraabit (site web) 18/12/2012

faux vous lisez mal , la réponse est non. Vous êtes tenu de respecté et appliquer ce qu'il ya dans la Torah car Jésus n'est pas venu abolir mais accomplir... d'ailleurs il est étonnant qui se soit opposé à une loi qu'il est venu accomplir.. bref

11. youssouf konate (site web) 17/12/2012

Il ya certaines signes qui ne trompent pas ,l'adultere et la fornication sont devenus monnaies courantes et meme sont en passes de devenir une chose pratiquer en public. Il n' y a plus de morale ,l'etre humain a depasse toutes les limites et a dentance a vivre en animal.S'il ya une loi et de surcroit divine qui pourra freiner cette situation inhumaine ,je crois que le monde doit y adherer .Puisque l'homme a ete cree parfait par son seigneur et dote de toutes ses facultes mentales et doit reflechir avant d'agir dans toutes ses actions.

12. Nicassito 16/12/2012

vous m'excuserez, car je n'ai pas pris la peine de lire toute la page.

Mais en allant à la conclusion, je pensais avoir un résumé du thème. Car le thème était censé répondre à une question : doit-on appliquer la lapidation des adultères (femmes ou hommes)?
La réponse de ce que j'ai lu dans la conclusion est : ça dépend des savants....

Autrement dit, le coran ou l'islam n'a pas une ligne de conduite claire à ce sujet.

En ce qui concerne les chrétiens, la réponse est tranchée : Jésus n'a pas ordonné la lapidation de la femme adultère qu'on lui a amenée. Donc nous utilisons cette décision comme jurisprudence : nous ne lapidons pas, ni ne tuons les pécheurs quoiqu'il aient commis.
Et cela ne dépend pas des savants chrétiens. Si quelqu'un ne fait pas comme Jésus, il est dans l'erreur point final.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site