Le mariage du Prophète Mohammed et de Aicha

Le prophète de l'islam (PSL)  face à ses détracteurs

Il n'y a pas une personne dans l'histoire qui a été attaquée autant que le fut le prophète Mohammed , il fut attaqué dans sa vie et même après sa mort  , Pourtant une lecture sincère dans sa vie prouve que  tout ce que disent ses détracteurs n'est que pur mensonge , voici quelques citations ( d'occidentaux ) :
Alphonse de Lamartine: Cet homme était-il un imposteur? Nous ne le pensons pas après avoir bien étudié son histoire.
Annie Besant  : un des grands Messagers de l'Etre Suprême.

Georges Bernard Shaw: « J'ai étudié -le merveilleux homme- et à mon avis, loin d'être un Antéchrist, il mérite le titre de sauveur de l'humanité. »
Le prophète est donc la cible des attaques anti-islam , le but de ses détracteurs est de déformer son image de dissimuler le caractère merveilleux  du prophète paix et bénédiction sur lui , dans ce qui suit vous trouverez la réponse à leurs mensonges que beaucoup ne cessent de répéter  sans savoir qu'ils sont en train d'insulter l'homme que Dieu aime le plus :

« Et il en est parmi eux ceux qui font du tort au Prophète et disent : "Il est tout oreille". - Dis : "Une oreille pour votre bien. Il croit en Dieu et fait confiance aux croyants, et il est une miséricorde pour ceux d'entre vous qui croient. Et ceux qui font du tort au Messager de Dieu auront un châtiment douloureux » [Coran, sourate At-Tawbah 9:61]

Les détracteurs de l'Islam aiment bien utiliser le mariage du prophète à la jeune Aicha pour l'accuser de pédophilie. Il est toutefois bien facile de réfuter ces dires.

On leur répondra donc sur plusieurs points:

  • Tout d'abord, Il est important de mentionner qu'avant ses fiançailles au prophète, Aicha fut fiancée à un autre homme, un non musulman, Jober Ibn Al-Moteam Ibn Oday, ce fut donc normal dans la société.
  • Le mariage à l'âge de aicha était normal et fut coutume au temps du prophète, Ses parents et les gens de la Mecque (même les mécréants) ne voyaient aucune objection à cette union.
  • Il faut également mentionner que lorsque les femmes atteignaient la puberté au 7e siècle en Arabie, elles étaient considérées éligibles au mariage.
  • Pour ceux qui considèrent aicha comme une enfant, on leur dit : "aicha avait atteint sa puberté", et Dieu dit qu'une personne est capable de raisonner et de prendre la décision dés qu'elle a atteint sa puberté, la preuve : "les actes commis sont comptés dès que l'enfant a atteint sa puberté ",ce n'était donc pas une enfant .
  • Aicha était la fille d'Abû Bakr, le premier calife de l'Islam et le compagnon le plus proche du prophète. Et c'est de cette amitié qu'est née l'idée d'unir Aicha au prophète. En plus de solidifier ses liens au prophète (paix soit sur lui), Abû Bakr ne pouvait trouver meilleure personne pour prendre soin de sa fille.

Important :Quelle est la sagesse divine derrière ce mariage ?

Le rôle des prophètes est d'apporter le message de Dieu aux humains. Muhammad (PSL) avait besoin de quelqu'un pour noter son enseignement et l'aider à propager le message de l'Islam. Aicha fut reconnue dès son jeune âge pour sa mémoire extraordinaire à un tel point qu'elle attira l'attention du prophète. Ainsi, Muhammad (PSL) l'épousa à un jeune âge et fit son éducation. Elle passait la plupart de son temps à étudier et à mémoriser la révélation. Son savoir fut crucial à la propagation de l'Islam. Elle fut une des femmes les plus instruites, beaucoup plus que les hommes de l'époque. Étant donné sa proximité du prophète, elle fut une des rares personnes à rapporter plus de 2000 traditions . Elle vécut près de 50 ans après la mort de Muhammad (PSL) et ses connaissances furent indispensables et appréciées de tous. D'ailleurs les compagnons du prophète venaient souvent la voir lorsqu'ils avaient des  doutes sur un sujet donné. Abu Musa Al-Ash’ari dit un jour :
« Si nous, compagnons du messager de Dieu, avions des difficultés concernant un sujet donné, nous demandions l'aide d'Aicha. »

Abu Musa al-Ashari dit dans une autre tradition :
Jamais Aicha ne nous a mal informé sur la solution à un problème sur lequel nous avions des doutes. (Sirat-I-Aisha, sous l'autorité de Tirmidhi, P. 163)

Urwah bin Az-Zubair dit à son sujet :
Je n'ais jamais trouvé quelqu'un d'aussi versée (qu'Aicha) dans la connaissance du Coran, du licite, de l'illicite, de la généalogie (Ilmul-Ansab) et de la poésie arabe. C'est pourquoi même les compagnons les plus sages consultaient Aicha pour résoudre des sujets complexes. (Jala-ul-Afham par Ibn Qaiyem et Ibn Sa'ad, Vol.2, P.26)

Aisha fut une grande enseignante et oratrice. Les hommes et le femmes de l'époque venaient de partout pour l'entendre. Elle fut décrite par Al-Ahnaf dans des termes élogieux :

J'ai entendu, jusqu'à ce jour, des discours d'Abu Bakr, d'Umar, d'Uthman et d'Ali et des califes (Khulafa), mais je n'ai jamais entendu de discours aussi persuasifs et aussi beaux que ceux qui sortent de la bouche d'Aisha.


Le mariage d'Aisha au prophète (PSL)  n'était pas le fruit du hasard. C'était destiné ainsi et Dieu est le parfait connaisseur. 

Concernant son âge, rien n’est prouvé ce ne sont ni des hadiths du prophète ni un verset coranique et  il y a plusieurs hadiths dans lesquelles il y a  une divergence concernant son âge. Il y a 5 hadiths authentiques  concernant l’âge d’Aïcha (r.a) au moment de son mariage 

1)      Trois hadiths dans lequel elle nous rapporte qu’elle avait 6 ans quand le prophète a fait la demande à son père et elle en avait 9 quand il l’a épousé.  

2)      Un autre dans lequel elle nous dit qu’elle avait 7 ans quand le prophète a fait la demande à son père et elle en avait 9 quand il l’a épousé

3)      Un autre dans lequel elle croit avoir 6 ou 7 ans quand le prophète a fait la demande à son père.

Après avoir analysé le contenu des hadiths, voici ce qui a été conclu :

Nous sommes d’accord de dire que la chaîne de transmission des Hadiths est authentique. Tout cela n’est qu’une estimation de la part de Aicha, nous n’avons pas de preuves absolue concernant son âge. Retenons bien qu’elle était déjà fiancée avant cela à un non-musulman, c’est-à-dire Jober Ibn Al-Moteam Ibn Oday. Lorsque le prophète a fait sa demande auprès du père de Aïcha, Abou Bakr, il lui a répondu comme suit : « O prophète, j’ai déjà donné ma parole à un autre homme, je dois d’abord me rassurer si cette famille veut vraiment de ma fille (donc il va rendre visite à la famille de Jober) ». Abou Bakr est un homme de parole qui a des principes voyez-vous. Voici ce qui lui a été dit: « Ecoute Abou-Bakr tu es musulman, ainsi que ta famille, si notre fils épouse ta fille il risquerait de devenir musulman et nous ne voulons pas que notre fils en deviennent-un, garde ta fille chez toi car nous ne voulons pas d’elle ».

Je peux déjà avoir une idée de la joie qui a embellie le cœur d’Abou Bakr après ces mots.

Alors étant donné que le prophète est le 2ème sur la liste, à quel âge elle fut demandé par Jober Ibn Al-Moteam sachant qu’elle nous dit qu’elle avait 6 ou 7 ans quand le prophète La demandé ???

Nous ne le savons pas !

Nous savons qu’à l’époque, il n’y avait pas de commune pour enregistré l’enfant dans un registre national ni d’attestation délivré par l’hôpital mentionnant le moment exacte de la naissance, et donc seul les parents pouvait nous donné l’âge de l’enfant (et encore !), l’enfant lui-même ne pouvait donner qu’une approximation (et il ne pourra compter que lorsqu’il aura appris à compter, et nous ne savons pas à quel âge elle a appris à compter ! cela ne veut pas dire qu'il y a un écart de 10 ans!). Nous n’avons pas de hadiths rapporter par les parents de Aicha (Abou-Barker et Um-Rumane) concernant l’âge de Aicha au moment de son mariage. De même, les gens de cette époque-là, ils ne pourraient nous donner qu’une approximation. Il y a bien évidemment un doute à ce sujet. Aujourd’hui, certains de nos grands parents ne connaissent même pas leur âge exacte, parfois il y a 5,6,7… ans d’écart de l’âge exacte, alors qu’en est-il de l’époque où il y a déjà 14 siècles auparavant ! ?

Nous n’avons pas de preuve d'un registre national de la péninsule arabique du 7ème siècle après Jésus Christ ! Nous n’avons que des suggestions, des estimations et approximations.

Ce qui suit n’est qu’une suggestion, ce n’est pas une vérité absolue :

A quel âge nous avons appris à compter ? Disons à 5 ans.

Alors quel aurait pu être l’âge de Aicha au moment de la première demande par ‘Jober?

Nous ne savons rien là-dessus.

Elle pense avoir 6 ou 7 ans au moment où elle fut demandé par le prophète.

Si  elle a appris à compter à 5 ans, elle pourrait avoir 11 ou 12 ans à ce moment-là.

Elle nous dit aussi quelle fut marié 3 ans après la demande en mariage.

Ce qui nous donne 14 ou 15 ans maximum. (11 ou 12 + 3 = 14 ou 15).

Conclusion : l’âge minimum de son mariage va de de 9 ans à 15 ans maximum. Les détracteurs de l’Islam aiment exagéré sur ce passage, ils nous disent que le prophète a épousé Aicha quand elle avait 6 ans, ils disent une fillette, même si ils étaient littéraire, l’âge minimum serait de 9 ans, donc en réalité ce n’est pas le dialogue qui est recherché, ils expriment tout simplement leur haine de cette façon malheureusement.

Nous devons aussi tenir compte du milieu :

Nous savons que la péninsule arabique est un pays chaud, et donc l’âge de la puberté n’est pas le même que celui de certains pays européens, américain, scandinaves,… C’est à partir de l’âge de la puberté que nos actions sont comptées, c’est l’âge à partir duquel nous avons la capacité de juger les choses. A l’époque une personne était éligible à se marier dès l’âge de la puberté, s’était la coutume et c’est de cette façon qu’était déterminé l’âge du mariage. Aicha remplissait les conditions de mariage. Encore à l'heure actuel il y a certains pays ou les demoiselles se marient très jeune.

Un homme comme Mohammad ayant la place qu’il avait dans la société, demanderait-il une fillette ? Et s’il aurait fait cela, ses compagnons penseraient comme ses détracteurs à l’heure actuel et l’auraient abandonné. Nous savons que les détracteurs de l’Islam à l’époque de Mohammad n’ont rien dit de cela, pourquoi ??? N’étaient-ils pas attentif ?

Non ! Parce que tout simplement il n’y avait rien d’anormal qu’une jeune demoiselle épouse un homme il n’y a aucune règle interdisant cela, donc aucune objection.

Par ailleurs, est-ce qu’un père accepterait de marié sa fille qui n’a pas encore atteint l’âge du mariage, même si le mari serait un prophète, pour qui prenez-vous Abou Bakr???

Ce que les détracteurs de l’Islam sont en train de nous dire, c’est que le prophète était anormal, le père et la mère de Aicha étaient anormal, de même pour les compagnons du prophète, ainsi que les détracteurs de l’Islam à l’époque du prophète car ils n’ont pas vu passé le mariage de Aicha, seul les détracteurs de l’Islam du 20 et 21 siècle pensent être des gens normaux.

Prière et Salue sur notre prophète Mohammad ainsi que tous les messagers d'Allah.

Personne n’est infaillible à l’exception des prophètes d’Allah et Allah sait le mieux.

 

8 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×